Retour sur le Grand Prix d’Australie 2011

Suite à la vague de contestation sociale et politique frappant Bahreïn en février 2011, la manche d’ouverture du Championnat du Monde s'est tenue à Melbourne le 27 mars, sur le circuit de l’Albert Park

Suite à la vague de contestation sociale et politique frappant Bahreïn en février 2011, la manche d’ouverture du Championnat du Monde s'est tenue à Melbourne le 27 mars, sur le circuit de l’Albert Park.

Lors de la première séance qualificative de l’année, Sebastian Vettel avait dominé les débats, signant la pole position en 1:23.529, avec huit dixièmes d’avance sur Lewis Hamilton! En fond de grille, HRT ne parvenait à qualifier ses monoplaces dans les 107% et ne pouvait donc pas participer au premier Grand Prix de la saison. Il faut dire que les monoplaces de l’équipe espagnole n’avaient bouclé que sept tours avant de prendre part aux qualifications. Une situation délicate dans laquelle revient de nouveau le Petit Poucet espagnol cette saison.

À l’occasion de ce premier Grand Prix de la saison, l’intégralité des monoplaces de la grille arborait une inscription afin de rendre hommage aux victimes du séisme ayant ravagé le Japon le 11 mars 2011. Avant le départ de la course, les pilotes avaient observé une minute de silence afin de rendre hommage aux victimes du séisme au Japon, des inondations au Queensland et du séisme du 22 février 2011 en Nouvelle-Zélande.

La course fut dominée de bout en bout par Sebastian Vettel, qui ne céda sa première place qu’à l’occasion de son premier arrêt aux stands. Le pilote allemand remporta donc la 11ème victoire de sa carrière sur le tracé de l’Albert Park devant Lewis Hamilton et le surprenant Vitaly Petrov.

Au volant d’une monoplace audacieuse techniquement, les échappements de la R31 se situaient à l’avant des pontons, le pilote Lotus, aujourd’hui passé chez Caterham, est devenu le premier russe à monter sur un podium dans la catégorie reine du sport automobile. En fin de course, Petrov a su résister à la pression de Fernando Alonso, qui était alors chaussé de pneus plus frais que lui.

Au drapeau à damiers, Sergio Pérez occupe la septième place. Une performance remarquable et remarquée puisque le Mexicain, qui effectuait ses grands débuts dans la catégorie, était le seul pilote à n’effectuer qu’un seul arrêt. Cependant, quelques heures après l’arrivée de la course, la FIA annonce la disqualification des monoplaces de l’équipe Sauber. L’aileron arrière de la C30 avait été jugé non conforme après analyse des commissaires techniques.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel , Vitaly Petrov , Sergio Pérez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités