Retraite Rosberg - Les confidences insolites de Toto Wolff

partages
commentaires
Retraite Rosberg - Les confidences insolites de Toto Wolff
Par : Benjamin Vinel
23 déc. 2016 à 12:00

Lorsque Nico Rosberg a annoncé sa décision de quitter la Formule 1 avec effet immédiat le 2 décembre dernier, il a provoqué un coup de tonnerre comme on en voit rarement en sport automobile.

Le Champion du monde, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec le trophée DHL des meilleurs tours
Nico Rosberg et Toto Wolff
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1
Nico Rosberg avec Toto Wolff
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 avec Nico Rosberg, Mercedes AMG F1
Niki Lauda, Président Non-Exécutif de Mercedes et Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes GP
Niki Lauda, Président Non-Exécutif de Mercedes et Toto Wolff, Directeur Exécutif de Mercedes GP

Personne ne s'attendait à une telle décision de la part du champion du monde 2016, pas même son écurie Mercedes, avec qui il disposait d'un contrat en bonne et due forme pour la saison prochaine. La marque à l'étoile n'annoncera pas son remplaçant avant début janvier.

Ce n'est qu'au dernier moment que Nico Rosberg a informé Toto Wolff, directeur d'équipe, de sa décision. Narrée par Wolff à l'antenne de Channel 4, la scène semble tout droit sortie d'un soap opera américain...

"Nous avions passé les dernières 24 heures ensemble à Kuala Lumpur, et nous avons pris le même avion", relate Toto Wolff. "Nous avons beaucoup discuté dans l'avion tout au long de la nuit. Quand nous avons atterri à Francfort, il était très tôt, six heures du matin. Je suis parti en direction de Stuttgart, Nico est allé ailleurs."

"Il m'a appelé, littéralement trois minutes après que je l'ai quitté, c'était très émouvant. Il m'a dit qu'il avait essayé de me le dire dans l'avion, puis au petit déjeuner, mais il n'y arrivait pas. Il m'a dit qu'il n'avait pas la force de me le dire en personne. Je ne savais pas ce qui se passait, j'ai senti qu'il était très ému. Je lui ai dit : 'Je reviens', car j'étais inquiet. Il m'a répondu : 'Non non, ne reviens pas, il faut que je te le dise au téléphone'. C'était un moment difficile. Je n'arrivais pas à y croire. J'ai encore essayé de revenir et il m'a dit : 'Non, ne reviens pas'."

Lauda sous le choc

La tâche incombait alors à Wolff d'en informer l'état-major de Mercedes, notamment le président non exécutif Niki Lauda, que son compatriote a prévenu en priorité.

"Je suis allé à Stuttgart, nous avions une réunion. J'ai vu Niki, et je lui ai dit : 'Viens par là, il faut que je te dise quelque chose'. Il m'a répondu : 'Pourquoi ne peux-tu pas me le dire là ?'. Nous nous sommes mis à l'écart, et il a ajouté : 'Pourquoi faut-il qu'on se cache dans les toilettes ?'. 'Je vais te le dire, et tu ne vas pas y croire : Nico prend sa retraite'. Niki était sous le choc, et je ne vais pas mentionner le mot qu'il a prononcé !"

 

Article suivant
Ron Dennis sur les rangs pour racheter Manor ?

Article précédent

Ron Dennis sur les rangs pour racheter Manor ?

Article suivant

Bilan technique - Renault en position d'attente

Bilan technique - Renault en position d'attente
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités