Rétro 1957 - Le dernier GP remporté par 2 pilotes sur une même F1

Il y a de cela fort longtemps, deux pilotes pouvaient se partager le volant d’une même voiture en Grand Prix de Formule 1.

Rétro 1957 - Le dernier GP remporté par 2 pilotes sur une même F1

Avouons que ce n’était pas courant, mais il arrivait qu’un pilote en relaie un autre au volant d’une même voiture, un peu du style des 24 Heures du Mans. Cette particularité est survenue pour la dernière fois en Formule 1 en 1957, à l’occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne organisé sur le circuit d’Antree situé près de Merseyside en Angleterre. C’est sur ce tracé de 4,828 km que fut organisée le 20 juillet la course de 90 tours pour une distance totale de 434,52 km.

Lire aussi:

Vanwall au pouvoir

C’est Stirling Moss qui réalise la pole position en 2’00”2 aux commandes de la Vanwall VW 5 à moteur Vanwall. Pour le petit constructeur automobile anglais, il s’agit d’une première pole position en F1. Jean Behra, sur une Maserati 250F, se qualifie au second rang (en 2’00”4), devant une autre Vanwall, pilotée par Tony Brooks (en 2’00”4 aussi). La seconde ligne de départ est composée de deux sérieux rivaux : Juan Manuel Fangio (Maserati) et Mike Hawthorn (Ferrari).

C’est Behra qui prend le meilleur départ avec Moss à ses trousses. À la fin du premier tour de piste, c’est toutefois la Vanwall de Moss qui mène la meute, au grand plaisir des amateurs qui assistent à l’événement. Tony Brooks occupe le troisième rang devant Mike Hawhtorn. Il y a donc trois Britanniques aux quatre premières places.

Toutefois, durant le 23e tour, la malchance frappe la machine de Moss qui commence à émettre une drôle de sonorité. Le moteur quatre cylindres est victime d’une casse qui force Moss à rentrer d’urgence à son stand. Behra hérite alors de la tête de la course devant Brooks. Ayant constaté que la panne moteur était fatidique, l’équipe Vanwall décide alors de faire stopper Brooks afin qu’il cède sa voiture à Moss. Au 29e tour, Brooks rentre au stand et laisse le volant à son coéquipier qui retourne en piste en neuvième position, le couteau entre les dents.

Lire aussi :

Superbe remontée de Moss

Behra mène toujours avec une confortable avance sur Hawthorn, puis viennent Stuart Lewis-Evans et Peter Collins. Moss remonte en cinquième position, aidé par des abandons sur pannes mécaniques. D’ailleurs, Fangio est victime d’une panne de moteur et Collins abandonne sur panne de conduite d’eau. Au 47e passage, Moss occupe la troisième position.

La course se joue au cours de la 70e boucle. L’embrayage de la Maserati de Behra explose en mille morceaux, et la Ferrari de Hawthorn crève un pneu en roulant sur des débris métalliques ! Lewis-Evans hérite de la tête, mais il est presque immédiatement doublé par Moss ! Puis, la Vanwall de Lewis-Evans subit une défaillance de tringlerie d’accélérateur.

Stirling Moss coupe l’arrivée en première place après trois heures et six minutes de chevauchée endiablée. L’Italien Luigi Musso, sur Ferrari 801, termine au second rang devant Hawthorn. Brooks et Moss sont vainqueurs de ce Grand Prix, le premier ayant parcouru les 26 premiers tours, le second ayant effectué les 64 derniers. Puisque le vainqueur marque habituellement neuf points, cette fois ils sont partagés entre les deux : Moss en marque cinq tandis que Brooks en amasse quatre.

Il s’agissait d’une première victoire pour le constructeur britannique Vanwall. La voiture était pilotée par deux Britanniques et ce succès est survenu au Grand Prix de Grande-Bretagne. Un scénario parfait pour les spectateurs… britanniques !

Photos - Le GP de Grande-Bretagne 1957

Utilisez les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Stuart Lewis-Evans, Vanwall VW5
Stuart Lewis-Evans, Vanwall VW5
1/10

Photo de: LAT Images

Tony Brooks, Tony Vandervell, Stirling Moss après la victoire de Vanwall
Tony Brooks, Tony Vandervell, Stirling Moss après la victoire de Vanwall
2/10

Photo de: LAT Images

Mike Hawthorn au volant de sa Lancia-Ferrari 801
Mike Hawthorn au volant de sa Lancia-Ferrari 801
3/10

Photo de: LAT Images

Stirling Moss, Vanwall, avec Tony Brooks qui ont partagé le volant de la Vanwall de Moss.
Stirling Moss, Vanwall, avec Tony Brooks qui ont partagé le volant de la Vanwall de Moss.
4/10

Photo de: LAT Images

Stirling Moss, Vanwall, avec Tony Brooks qui ont partagé le volant de la Vanwall de Moss.
Stirling Moss, Vanwall, avec Tony Brooks qui ont partagé le volant de la Vanwall de Moss.
5/10

Photo de: LAT Images

Luigi Musso, Ferrari
Luigi Musso, Ferrari
6/10

Photo de: LAT Images

Maurice Trintignant au volant d'une Lancia-Ferrari D50 801, partagée avec Peter Collins
Maurice Trintignant au volant d'une Lancia-Ferrari D50 801, partagée avec Peter Collins
7/10

Photo de: LAT Images

Stirling Moss, Vanwall
Stirling Moss, Vanwall
8/10

Photo de: LAT Images

Mike Hawthorn, Lancia-Ferrari D50, Roy Salvadori, Cooper T43-Climax, Tony Brooks, Vanwall VW4, Jo Bonnier, Maserati 250F, Maurice Trintignant, Lancia-Ferrari D50, Jean Behra, Maserati 250F et Luigi Musso, Lancia-Ferrari D50
Mike Hawthorn, Lancia-Ferrari D50, Roy Salvadori, Cooper T43-Climax, Tony Brooks, Vanwall VW4, Jo Bonnier, Maserati 250F, Maurice Trintignant, Lancia-Ferrari D50, Jean Behra, Maserati 250F et Luigi Musso, Lancia-Ferrari D50
9/10

Photo de: LAT Images

Peter Collins, Lancia Ferrari 801
Peter Collins, Lancia Ferrari 801
10/10

Photo de: LAT Images

partages
commentaires
Williams a été "soufflée" par l'approche de Russell
Article précédent

Williams a été "soufflée" par l'approche de Russell

Article suivant

Hamilton-Bottas, un duo "sensationnel" pour Mercedes

Hamilton-Bottas, un duo "sensationnel" pour Mercedes
Charger les commentaires
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021