Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

Rétro 1984 - Quand Ayrton Senna fut puni par l’écurie Toleman

Peu de gens s’en souviennent, mais vers la fin de sa première saison en Formule 1 en 1984, Ayrton Senna fut privé d’un Grand Prix par son employeur, l’écurie Toleman.

Rétro 1984 - Quand Ayrton Senna fut puni par l’écurie Toleman

En 1984, Ayrton Senna est un jeune pilote brésilien relativement peu connu qui effectue ses débuts en Formule 1. Il pilote pour la petite écurie Toleman, propriété de deux frères, Ted et Alex Toleman, à la tête d’une méga entreprise de poids lourds au Royaume-Uni.

Ayrton Senna, Toleman TG184

Senna est un surdoué. Il est ultra rapide et incroyablement concentré sur son travail. Sous le déluge lors du Grand Prix de Monaco, il termine deuxième sur les talons du vainqueur, Alain Prost. Au Grand Prix de Grande-Bretagne, il termine troisième au volant d’une voiture nettement moins performante que les redoutables McLaren-TAG Porsche.

"Nous [l’écurie Toleman] avons commencé en F1 en 1981 et avons marqué nos premiers points en 1983”, raconte Pat Symonds dans un podcast du Royal Automobile Club. "La saison 1984 nous a placés sur orbite. Nous avons décroché des podiums et Ayrton en était grandement responsable. Nous devenions une écurie sérieuse.”

À ce moment, Senna juge avoir beaucoup donné à cette petite écurie, et il sent bien qu’il ne réussira jamais à remporter une course au volant d’une Toleman.

Ayrton Senna, Toleman TG184, sous le déluge à Monaco.

Évidemment, le talent phénoménal de Senna ne passe pas inaperçu. Peter Macintosh a déjà alerté Peter Warr, le patron de l’écurie Lotus, sur ce jeune Brésilien quand ce dernier courait dans les formules de promotion. En juillet 1984, Warr invite Senna à visiter le Team Lotus à Wymondham et il lui propose un contrat de trois ans, couvrant les saisons 1985-86-87.

"Notre contrat [Toleman] avec Ayrton couvrait les années 1984 et 1985”, poursuit Symonds. "Concernant 1985, nous avions une option sur lui. Il devait piloter pour nous en 1985. Sans que nous en soyons mis au courant, il est allé discuter avec Lotus et a signé un contrat avec eux.”

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie d'Alex Hawkridge et de Pat Symonds.

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie d'Alex Hawkridge et de Pat Symonds.

En effet, l’état-major de Toleman, incluant Alex Hawkridge, le directeur de l’écurie, n’était pas au courant des tractations de leur jeune vedette. En fait, Hawkridge a appris que Senna irait chez Lotus de la pire façon possible : par la presse !

Lotus devait publier un communiqué de presse le lundi suivant le Grand Prix des Pays-Bas (le 27 août 1984, deux semaines avant le Grand Prix d’Italie), mais un journaliste a accidentellement pris connaissance du texte et a publié la nouvelle, ce qui a provoqué la colère de Hawkridge.

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie de Peter Warr, le Team Manager de l'écurie Lotus.

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie de Peter Warr, le Team Manager de l'écurie Lotus.

"Hawkridge a été plutôt offusqué par cette situation, car nous étions une petite équipe. La saison 1984 était cruciale pour nous. Je pense donc qu’il s'est senti très offensé quand Ayrton est allé passer un accord avec Lotus sans nous prévenir”, précise Symonds.

Oui, Senna avait le droit de racheter son contrat avec Toleman en payant une somme d’argent ; un dédit. Par contre, ce qui a vraiment insulté Hawkridge est que Senna s’est senti au-dessus des lois et n’en a pas parlé à son employeur. Pour Hawkridge, il s’agissait d’une rupture abusive de contrat. De plus, c’était un coup dur pour Toleman qui perdait non seulement les services de Senna, mais aussi une bonne partie de sa crédibilité.

"Hawkridge était le patron de l’équipe et il a décidé de suspendre Ayrton pour un Grand Prix, car il avait violé des clauses de son contrat”, ajoute Symonds.

Senna est entré dans le paddock du circuit de Monza pour le Grand Prix d’Italie pour découvrir que sa voiture avait été confiée à un remplaçant : Pierluigi Martini. Senna n’a donc pas touché à sa voiture de tout le week-end... "Ayrton fut totalement pétrifié d’apprendre qu’il était suspendu pour un Grand Prix”, confie Symonds.

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie d'Alex Hawkridge.

Ayrton Senna, Toleman, en compagnie d'Alex Hawkridge.

"À ce jour, je demeure absolument convaincu que ce fut une réelle leçon de vie pour Ayrton. J’étais son ingénieur de course, et au Grand Prix qui a suivi Monza, je me suis rendu compte qu’il avait vraiment compris quelque chose. Je crois qu’il s’est aperçu que peu importait son potentiel, qui il était et son talent, il devait obéir à certaines règles et adopter des comportements corrects. Je pense qu’il a réellement compris cela, mais ce fut une très dure leçon pour lui. Par la suite, nos rapports ont été différents, plus courtois, y compris ceux qu’il a eu avec Alex [Hawkridge].”

Quelques mois plus tard, Senna décrochait ses premières pole positions et victoires au volant de la Lotus noire à moteur Renault turbo.

partages
commentaires
Hamilton et Bottas, des configurations différentes pour le départ

Article précédent

Hamilton et Bottas, des configurations différentes pour le départ

Article suivant

Masi : "Pas d'autre solution" que le ciment pour les fuites d'huile

Masi : "Pas d'autre solution" que le ciment pour les fuites d'huile
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Russie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Russie 2021

Après le Grand Prix de Russie, quinzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021