Rétro 2013 - Retraite : une décision difficile pour Webber

ToileF1 vous propose de revisiter certaines actualités marquantes de la saison 2013 ou de remettre en contexte des morceaux choisis, maintenant que le dénouement du cru de l'année est connu

ToileF1 vous propose de revisiter certaines actualités marquantes de la saison 2013 ou de remettre en contexte des morceaux choisis, maintenant que le dénouement du cru de l'année est connu.

Le 4 janvier de cette année, nous vous proposions un article évoquant le timing de la retraite de Mark Webber. L'Australien sera l'un des grands absents de la grille - de son propre gré -, ayant fait le choix de quitter l'équipe Championne du Monde en titre pour se lancer un défi avec l'ambitieux programme LMP1 de Porsche en endurance...

---

A l’aise avec le principe des contrats à renouvellements annualisés, Mark Webber revient régulièrement, avec plus ou moins d’insistance, dans le cœur de discussions évoquant une possible retraite.

Si le fait de s’accrocher à un volant aussi compétitif que celui de la Red Bull n’a rien de surprenant en soi, l’Australien reconnaît que le niveau de son coéquipier Vettel fait que ses chances de coiffer la couronne mondiale s’amenuisent année après année. Pour autant, pas question pour le fier Mark de rendre les armes. L’Australien était toujours à mi- saison 2012 la menace mathématique principale de Fernando Alonso dans le clan Red Bull, avant de perdre pied au moment où Vettel revenait à la charge.

Agé de 36 ans, Webber arrive donc une nouvelle fois au terme de son contrat RBR fin 2013. Nombreux sont ceux qui voient dans le programme Toro Rosso une préparation grandeur nature à un passage de témoins entre générations sous peu, mais force est de constater qu’en jouant les premiers rôles dans les deux championnats saison après saison, Red Bull ne peut se permettre le moindre pari sportif. Webber, qui pilotait pour le team avant même l’arrivée de Vettel, demeure une constante de choix pour l’équipe autrichienne, et dispose d’accroches sérieuses avec Christian Horner, son partenaire d’affaires dans le team GP3 MW Arden.

Je n’y suis pas encore”, explique Webber dans GP International, interrogé sur le moment où il commencera à penser à mettre un terme à sa carrière F1. “Mais cela va être un moment très difficile, aucun doute là-dessus. Je suppose qu’il convient de trouver le bon timing : ne pas décrocher trop tôt, sachant que vous pouvez encore vous donner, ou ne pas aller trop loin et ne plus être assez rapide ou batailler avec des choses que vous aviez l’habitude de faire”.

Webber, arrivé tardivement au plus haut niveau par le biais de Minardi, attaquera sa 12ème saison en F1 cette année.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso
Équipes Toro Rosso
Type d'article Actualités