Souvenez-vous !
Dossier

Souvenez-vous !

C'était un 15 novembre : Red Bull rachète Jaguar

C'était il y a 14 ans jour pour jour : Ford annonçait la vente de son écurie Jaguar Racing à Red Bull.

C'était un 15 novembre : Red Bull rachète Jaguar

Déjà impliqué en Formule 1 à l'époque via du sponsoring, la firme autrichienne franchissait le pas définitif d'un engagement en faisant l'acquisition d'une écurie qui trouvait son origine dans le projet Stewart Grand Prix de la fin des années 90.

À l'époque, la nouvelle avait été accueillie avec un certain scepticisme. Elle mettait fin à une aventure synonyme d'échec pour Jaguar, qui en cinq saisons n'avait enregistré que deux podiums, à chaque fois avec Eddie Irvine (2001 et 2002).

Lire aussi :

"Notre décision de devenir propriétaire d'une écurie de Formule 1 a du sens commercialement", expliquait le jour de l'officialisation Dietrich Mateschitz, grand patron de Red Bull. "Ajoutez à cela l'opportunité d'être directement impliqué dans un sport dont je tire un grand plaisir personnel, et c'est facile de comprendre à quel point je suis ravi de cet achat."

"C'est l'étape logique et définitive dans le processus que nous avons lancé avec le programme Red Bull Junior, avec lequel nous identifions, conseillons et promouvons de jeunes talents du karting jusqu'au pinacle qu'est la Formule 1."

Mark Webber

Scepticisme à l'époque, mais pari tenu pour le géant de la boisson énergisante pas moins de six ans plus tard, avec le premier titre mondial de Sebastian Vettel, pur produit de la maison Red Bull. L'Allemand reste aujourd'hui lié à la plus grande période de succès de l'écurie en F1, avec quatre titres consécutifs acquis chez les pilotes et les constructeurs entre 2010 et 2013.

De jeunes talents, il n'y a pas eu que Vettel, et il suffit de regarder le line-up 2019 de Red Bull, constitué de Max Verstappen et Pierre Gasly. Ce dernier succède à Daniel Ricciardo, lui aussi fruit du succès du programme Red Bull.

En 14 saisons, Red Bull Racing a participé à 264 Grands Prix, avec 59 victoires à la clés, 60 pole positions, 60 meilleurs tours en course, 160 podiums et 17 doublés. Après s'être associée à Cosworth, Ferrari puis Renault, l'équipe ouvrira l'an prochain une nouvelle page de son histoire en collaborant avec Honda.

Toutes les F1 de Red Bull Racing

2005 : Red Bull Racing RB1, à moteur Cosworth
2005 : Red Bull Racing RB1, à moteur Cosworth
1/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Christian Klien, Vitantonio Liuzzi
2006 : Red Bull RB2, à moteur Ferrari
2006 : Red Bull RB2, à moteur Ferrari
2/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Robert Doornbos, Christian Klien
2007 : Red Bull RB3, à moteur Renault
2007 : Red Bull RB3, à moteur Renault
3/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Mark Webber
2008 : Red Bull RB4, à moteur Renault
2008 : Red Bull RB4, à moteur Renault
4/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : David Coulthard, Mark Webber
2009 : Red Bull RB5, à moteur Renault
2009 : Red Bull RB5, à moteur Renault
5/14

Photo de: LAT Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber
2010 : Red Bull RB6, à moteur Renault
2010 : Red Bull RB6, à moteur Renault
6/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber
2011 : Red Bull RB7, à moteur Renault
2011 : Red Bull RB7, à moteur Renault
7/14

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber
2012 : Red Bull RB8, à moteur Renault
2012 : Red Bull RB8, à moteur Renault
8/14

Photo de: Andrew Ferraro / Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber
2013 : Red Bull RB9, à moteur Renault
2013 : Red Bull RB9, à moteur Renault
9/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Sebastian Vettel, Mark Webber
2014 : Red Bull RB10, à moteur Renault
2014 : Red Bull RB10, à moteur Renault
10/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel
2015 : Red Bull RB11, à moteur Renault
2015 : Red Bull RB11, à moteur Renault
11/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniil Kvyat, Daniel Ricciardo
2016 : Red Bull RB12, à moteur TAG-Heuer (Renault)
2016 : Red Bull RB12, à moteur TAG-Heuer (Renault)
12/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Pilotes : Daniil Kvyat, Daniel Ricciardo, Max Verstappen
2017 : Red Bull RB13, à moteur TAG-Heuer (Renault)
2017 : Red Bull RB13, à moteur TAG-Heuer (Renault)
13/14

Photo de: Charles Coates / Motorsport Images

Pilotes : Daniel Ricciardo, Max Verstappen
2018 : Red Bull RB14, à moteur TAG-Heuer (Renault)
2018 : Red Bull RB14, à moteur TAG-Heuer (Renault)
14/14

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

partages
commentaires
Un nouveau test F1 avec Sauber pour Calderón
Article précédent

Un nouveau test F1 avec Sauber pour Calderón

Article suivant

Bottas : Hamilton "ne cesse de s'améliorer, c'est impressionnant"

Bottas : Hamilton "ne cesse de s'améliorer, c'est impressionnant"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021