Vers un nouvel abaissement du plafond budgétaire

Une réunion "constructive" de quatre heures par visioconférence a permis de faire une avancée vers un plafond budgétaire plus bas pour la saison 2021 de Formule 1, bien qu'aucune décision n'ait été prise pour l'instant.

Vers un nouvel abaissement du plafond budgétaire

À la suite d'une réunion similaire qui a eu lieu juste avant Pâques, les directeurs d'équipe ont tenu une nouvelle discussion avec Jean Todt (président de la FIA) ainsi que Chase Carey et Ross Brawn (qui sont à la tête de la F1). Au menu : le plafond budgétaire.

Depuis le dernier sommet, Todt et Carey avaient tenu des conversations individuelles avec chaque écurie, tous les teams ayant soumis des idées et des chiffres à la discussion. Ce jeudi soir, ils ont eu une nouvelle opportunité d'exprimer leur opinion.

Un accord de principe a été trouvé il y a plusieurs semaines pour abaisser le plafond budgétaire de 175 M$ (153,8 M€ selon le taux de change établi au moment de l'accord) à 150 M$, la crise du coronavirus ayant commencé à frapper fort. Certaines équipes préconisent cependant un chiffre plus bas, McLaren suggérant même 100 M$ comme objectif réaliste, mais les trois top teams font de la résistance, notamment car cela requerrait qu'ils licencient encore davantage d'employés que prévu.

Lire aussi :

Selon nos informations, bien que rien ne soit définitif, une option débattue hier soir est un plafond de 145 M$ pour 2021, puis de 130 M$ en 2022. Une telle courbe est logique, laissant davantage de temps aux top teams pour réduire la voilure, tout en prenant en compte le fait que tous les concurrents auront besoin de ressources supplémentaires en 2021 afin de concevoir leurs monoplaces selon la nouvelle réglementation technique, qui a été reportée à 2022.

Ces 130 M$ sont particulièrement significatifs, car il s'agit du chiffre initialement présenté par la F1 et la FIA aux écuries lorsque le sujet a été abordé pour la première fois, au Grand Prix de Bahreïn 2018.

 

"Il y a deux ans, nous sommes partis d'environ 130 M$ par an, et c'est une grosse somme d'argent", a déclaré Ross Brawn à Sky Sports F1 la semaine dernière. "Je pense que c'est le niveau qu'il faut atteindre désormais."

Brawn s'est montré clair sur le fait que la crise créait l'opportunité de mettre un terme à la folie des grandeurs en ce qui concerne les budgets : "Nous avons dû nous battre pour arriver au plafond budgétaire de 175 M$ par an. Il était plus élevé que ce que nous voulions, mais c'est l'équilibre que nous avons pu trouver avec toutes les équipes. Je ne vais pas faire comme si c'était idéal, ce n'est pas ce que nous voulions, mais c'est ce qu'il en était."

"La crise du COVID-19 a véritablement créé une opportunité de réétudier ce qui est un plafond budégaire réaliste et raisonnable. Cela nous a permis de renégocier avec davantage de détermination et d'engagement."

À la fin de la réunion d'hier, il a été décidé de prendre le temps de discuter davantage des détails d'ici une autre visioconférence la semaine prochaine. Parmi les autres sujets abordés se trouve le calendrier : il est de plus en plus probable que les premières courses de 2020, en Europe, aient lieu à huis clos.

Lire aussi :

partages
commentaires
Vettel : Une baisse de salaire discutée qui restera confidentielle

Article précédent

Vettel : Une baisse de salaire discutée qui restera confidentielle

Article suivant

Vettel et Ferrari : pas de date butoir pour un nouveau contrat

Vettel et Ferrari : pas de date butoir pour un nouveau contrat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021