Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
17 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Revue technique - Alfa Romeo a aidé Sauber à progresser

partages
commentaires
Revue technique - Alfa Romeo a aidé Sauber à progresser
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
7 janv. 2019 à 16:40

D’abord vouée à un mariage avec Honda, la Sauber C37 a finalement cédé aux avances faites par Alfa Romeo.

En effet, la Sauber 2018 devait être propulsée par un moteur Honda, mais les dirigeants de l’écurie suisse ont fait volte-face au dernier moment et ont préféré poursuivre la collaboration avec Ferrari sous le signe de la marque Alfa Romeo.

Sauber a donc pleinement profité d’un budget accru, de l’arrivée d’un jeune pilote talentueux, Charles Leclerc, du recrutement de nouveaux responsables techniques et d’un moteur Ferrari de l’année en cours.

Lire aussi :

Cette C37 a eu droit à de nombreuses évolution techniques novatrices et a réellement progressé au cours de la saison 2018.

Diapo
Liste

Ailettes de la Sauber C37

Ailettes de la Sauber C37
1/21

Photo de: Giorgio Piola

Sauber a imité ce que Mercedes et Toro Rosso ont fait en 2017 en rehaussant le triangle supérieur de la suspension avant. L’écurie suisse a toutefois ajouté des arêtes verticales au triangle afin de mieux diriger les flux d’air. Cette solution fut reprise plus tard par Mercedes.

Ouïes de refroidissement de la Sauber C37

Ouïes de refroidissement de la Sauber C37
2/21

Photo de: Giorgio Piola

L’importante modification apportée aux pontons par Ferrari en 2017 a été copiée par plusieurs écuries rivales en 2018. On note toutefois que Sauber a innové en séparant l’entrée d’air en deux sections : une se situe à l’endroit habituel tandis que l’autre se trouve juste au-dessus.

Marcus Ericsson, Sauber C37, avec du flow-vis

Marcus Ericsson, Sauber C37, avec du flow-vis
3/21

Photo de: Mark Sutton

Lors des essais de début de saison, Sauber a fait rouler sa C37 couverte de peinture de visualisation des flux et munie d’un treillis de capteurs afin de vérifier si les données obtenues en CFD et en soufflerie correspondaient bien à la réalité.

Marcus Ericsson, Sauber C37

Marcus Ericsson, Sauber C37
4/21

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

Images montrant d’autres tests de corrélation aérodynamiques, cette fois effectués à l’arrière de la monoplace.

Aileron avant de la Sauber C37

Aileron avant de la Sauber C37
5/21

Photo de: Giorgio Piola

Image d’un test de mesure de flexibilité de l’aileron avant à l’aide de repères visuels et d’une caméra à haute vitesse.

Antonio Giovinazzi, Sauber C37

Antonio Giovinazzi, Sauber C37
6/21

Photo de: Joe Portlock / Motorsport Images

De la peinture de visualisation des flux a été appliquée sur cette écope de frein lors des essais organisés après le Grand Prix d’Espagne sur le circuit de Barcelone.

Détails de la Sauber C37

Détails de la Sauber C37
7/21

Photo de: Franco Nugnes

Cette image montrant l’intérieur du nez de la C37 révèle comment les filets d’air circulent depuis le dessous du museau jusqu’à la surface supérieure.

Vue détaillée d'une fixation de moyeu de la Sauber C37

Vue détaillée d'une fixation de moyeu de la Sauber C37
8/21

Photo de: Giorgio Piola

Vue du train avant et de son essieu soufflant ; sûrement une conséquence de l’étroite collaboration entre Sauber, Ferrari et Alfa Romeo.

Arrière du fond plat de la Sauber C37

Arrière du fond plat de la Sauber C37
9/21

Photo de: Giorgio Piola

Cette section du fond plat de la C37, située juste devant le pneu arrière, est munie de cette arête en angle (flèche rouge) qui aide à faire dévier l’air de la bande de roulement.

Ailettes additionnelles de la Sauber C37, GP de France

Ailettes additionnelles de la Sauber C37, GP de France
10/21

Photo de: Giorgio Piola

Lors du Grand Prix de France, Sauber a ajouté quelques ailettes au coin supérieur de ses écopes de freins avant.

Vue détaillée de la Sauber C37

Vue détaillée de la Sauber C37
11/21

Photo de: Giorgio Piola

Vue des pontons de la C37, modifiés avec l’introduction de quelques nouveautés. La section inférieure a été resserrée tandis que l’entrée d’air supérieure a été avancée.

Nouveau fond plat de la Sauber C37

Nouveau fond plat de la Sauber C37
12/21

Photo de: Giorgio Piola

Parmi les autres nouveautés vues en cours de saison, il y a cette nouvelle ailette en forme de boomerang (flèche bleue) qui fut fixée au flanc du châssis et destinée à mieux guider les flux d’air autour du ponton. On note aussi cette extension du splitter munie de cinq fentes sur son bord d’attaque. Ces fentes s’ajoutent à celles incorporées au bord du fond plat et qui servent à mieux diriger le sillage des pneus avant et à améliorer l’écoulement de l’air vers l’arrière de la voiture.

Vue détaillée de l'arrière de la Sauber C37

Vue détaillée de l'arrière de la Sauber C37
13/21

Photo de: Giorgio Piola

Vue de l’aileron arrière à gros appui utilisé au Grand Prix de Hongrie. Notez les dérives à six persiennes ouvertes qui aident à disperser le vortex créé dans de telles conditions.

Vue détaillée de l'arrière de la Sauber C37

Vue détaillée de l'arrière de la Sauber C37
14/21

Photo de: Giorgio Piola

Cette image captée à Spa-Francorchamps montre les intéressantes ailettes de la structure d’impact qui ont été greffées à la C37 (flèche blanche).

Diffuseur de la Sauber C37

Diffuseur de la Sauber C37
15/21

Photo de: Giorgio Piola

Sauber a suivi sa propre voie en ce qui a trait au diffuseur. On remarque l’apparition de ces ailettes courbées qui sont destinées à modifier le gradient de pression. Cette modification est peut-être l’œuvre de Simone Resta, transfuge de Ferrari et qui dirige maintenant le département technique de Sauber.

Le diffuseur de la Sauber C37

Le diffuseur de la Sauber C37
16/21

Photo de: Giorgio Piola

La dernière modification apportée au diffuseur fut testée à Sotchi avec cette pellicule antiadhésive apposée sur la face supérieure et destinée à empêcher les débris de pneus d’y adhérer et de perturber l’aérodynamique.

Le fond plat de la Sauber C37

Le fond plat de la Sauber C37
17/21

Photo de: Giorgio Piola

Une pellicule antiadhésive a aussi été ajoutée sur le bord du fond plat situé devant les pneus arrière : une autre zone où l’accumulation de débris affecte l’aérodynamique.

Comparaison des dérives de la Sauber C37

Comparaison des dérives de la Sauber C37
18/21

Photo de: Giorgio Piola

Afin de poursuivre sa progression, l’écurie Sauber a introduit de nouvelles pièces en Russie, surtout autour des pontons afin d’améliorer l’écoulement des flux d’air. L’ailette en forme de boomerang a été déplacée et fixée sur le dessus de la dérive latérale. Cette modification fait suite à celle, réalisée plus tôt, qui a vu le nombre d’arêtes latérales destinées à repousser les filets d’air vers le bas passer d’une à trois (flèche bleue).

Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber C37

Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber C37
19/21

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

Vue de haut de la Sauber C37 qui démontre sa complexité et l’utilisation faite de solutions vues sur d’autres voitures.

La Sauber C37 dans la voie des stands

La Sauber C37 dans la voie des stands
20/21

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Pour le Grand Prix du Mexique, organisé à 2200 m d’altitude, la carrosserie de la C37 était munie de ces énormes ouïes d’évacuation d’air chaud.

Diffuseur de la Sauber C37

Diffuseur de la Sauber C37
21/21

Photo de: Giorgio Piola

En début de saison, la section externe du diffuseur était dotée de ces ailettes (en inséré), assez semblables à celles de la Ferrari. Toutefois, lors du Grand Prix de Monaco, elles furent remplacées par ces arêtes courbées en forme de "C".

Article suivant
Racing Point veut être parmi les meilleurs en 2021

Article précédent

Racing Point veut être parmi les meilleurs en 2021

Article suivant

Ferrari officialise le départ d'Arrivabene

Ferrari officialise le départ d'Arrivabene
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Sauber
Auteur Giorgio Piola