Formule 1
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Revue technique - Ferrari domine, puis trébuche

partages
commentaires
Revue technique - Ferrari domine, puis trébuche
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
12 janv. 2019 à 16:30

Après avoir pris un certain avantage sur Mercedes AMG en début de saison, Ferrari a soudainement perdu ses moyens et a été incapable de remporter le titre en 2018.

Non seulement Mercedes a résolu ses propres ennuis techniques et a progressé, mais les modifications apportées par Ferrari à sa SF71H n’ont pas vraiment fonctionné. La prestigieuse Scuderia a quand même innové tout au long de saison, ce qu’on ne l’avait pas vu faire lors des dernières saisons. 

Lire aussi :

Voyons les évolutions techniques apportées à la SF71H. Cliquez sur chaque image pour passer à la suivante.

Diapo
Liste

Volant de la Ferrari SF71H

Volant de la Ferrari SF71H
1/47

Photo de: Giorgio Piola

Illustration du volant de la SF71H muni de boutons, molettes et interrupteurs qui modifient le comportement de la voiture, du moteur et du dispositif hybride.

Ferrari SF71H : vue détaillée de l'avant

Ferrari SF71H : vue détaillée de l'avant
2/47

Photo de: Giorgio Piola

La prise d’air du S-duct était divisée en plusieurs conduits.

Vue détaillée d'éléments aérodynamiques de la Ferrari SF71H

Vue détaillée d'éléments aérodynamiques de la Ferrari SF71H
3/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue des aubes de déviation de la SF71H. Notez que les éléments avant sont fixés au nez de la voiture tandis que ceux situés plus en arrière sont fixés au châssis.

Une suspension avant de la Ferrari SF71H

Une suspension avant de la Ferrari SF71H
4/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Une fois le panneau cosmétique retiré, on peut admirer les éléments de la suspension avant de la SF71H.

Fond plat de la Ferrari SF71H

Fond plat de la Ferrari SF71H
5/47

Photo de: Giorgio Piola

Illustration du fond plat de la Ferrari. Notez l’extension révisée du splitter (l’ancienne version est montrée dans la bulle).

Arêtes du ponton de la Ferrari SF71H

Arêtes du ponton de la Ferrari SF71H
6/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue des trois arêtes verticales fixées au bord d’attaque du plancher. Elles ont pour objectif de resserrer et de rediriger les flux d’air.

Vue détaillée de l'aileron arrière de la Ferrari SF71H

Vue détaillée de l'aileron arrière de la Ferrari SF71H
7/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Cette image montre bien les échancrures situées au bas de la dérive et le coin extérieur du diffuseur.

Fond plat de la Ferrari SF71H

Fond plat de la Ferrari SF71H
8/47

Photo de: Giorgio Piola

La zone du fond plat située au-dessus du diffuseur possédait une forme concave destinée à canaliser les flux d’air autour de la forme en bouteille de coca, de la boîte de vitesses et de la structure d’impact arrière.

Ouïe supplémentaire au diffuseur de la Ferrari SF71H

Ouïe supplémentaire au diffuseur de la Ferrari SF71H
9/47

Photo de: Giorgio Piola

Une autre vue des canaux créés de chaque côté de la structure d’impact arrière.

Pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie

Pontons de la Ferrari SF71H, GP d'Australie
10/47

Photo de: Giorgio Piola

Vue du cockpit montrant le Halo doté d’un carénage, les caissons de rétroviseurs en deux parties et l’entrée d’air supérieure du ponton.

Détails du diffuseur de la Ferrari SF71H

Détails du diffuseur de la Ferrari SF71H
11/47

Photo de: Giorgio Piola

Vue du coin extérieur du diffuseur et des nombreux flaps qui l’entourent.

Disque de frein de la Ferrari SF71H

Disque de frein de la Ferrari SF71H
12/47

Photo de: Giorgio Piola

Illustration de l’ensemble de frein sans son tambour. On note bien les conduits qui servent à refroidir l’étrier.

Vue détaillée du moyeu et du frein de roue arrière de la Ferrari SF71H

Vue détaillée du moyeu et du frein de roue arrière de la Ferrari SF71H
13/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Autre bonne image de l’ensemble de frein sans le tambour.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
14/47

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

Lors des essais hivernaux, la SF71H a roulé avec ces treillis de capteurs aérodynamiques fixés à l’arrière.

Aileron arrière de la Ferrari SF71H

Aileron arrière de la Ferrari SF71H
15/47

Photo de: Giorgio Piola

La Ferrari fut dotée d’un aileron arrière en forme de cuillère en Azerbaïdjan. Cet aileron réduit la traînée, mais crée juste assez d’appui pour négocier efficacement le secteur 2.

Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H

Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H
16/47

Photo de: Giorgio Piola

Des changements ont aussi été apportés à l’avant de la voiture avec des dérives modifiées. On note un nouveau canard [1], une fente additionnelle découpée à l’arrière de la dérive [2], une surface courbée de façon agressive vers l’extérieur et un mini flap [3] non plus fixé au sommet des volets, mais à la dérive.

Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H et SF70H

Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H et SF70H
17/47

Photo de: Giorgio Piola

Autre vue des changements apportés à l’aileron avant. On remarque une nouvelle jonction du plan principal et de la section des volets, puisque l’arche a été remplacée par une paire de fentes.

Comparaison des rétroviseurs de la Ferrari SF71H

Comparaison des rétroviseurs de la Ferrari SF71H
18/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a causé la controverse en Espagne avec cette nouvelle fixation des rétroviseurs au Halo. Le support supplémentaire (flèche rouge) fut jugé non-conforme par toutes les écuries rivales. Si son utilisation fut tolérée en Espagne, il dut toutefois être modifié par la suite.

Comparaison des suspensions arrière de la Ferrari SF71H

Comparaison des suspensions arrière de la Ferrari SF71H
19/47

Photo de: Giorgio Piola

Toujours en Espagne, Ferrari inaugura cette nouvelle suspension arrière où la liaison avec le porte-moyeu est plus courbée qu’à l’habitude, ce qui permet un meilleur écoulement de l'air.

Rétroviseurs de la Ferrari SF71H, GP de Monaco

Rétroviseurs de la Ferrari SF71H, GP de Monaco
20/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a donc modifié les supports de ses rétroviseurs à Monaco. Ils sont néanmoins toujours fixés au Halo, ce qui est permis par le règlement.

Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H

Comparaison des ailerons avant de la Ferrari SF71H
21/47

Photo de: Giorgio Piola

La SF71H a eu droit à un nouvel aileron avant en France. On note la présence d’une fente pleine longueur dans le plan principal, une section extérieure au profil modifié et de nouveaux canards sur la dérive.

Vue détaillée du nez de la Ferrari SF71H

Vue détaillée du nez de la Ferrari SF71H
22/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Photo de l’aileron avant de la SF71H et de son museau.

Vue détaillée du nez de la Ferrari SF71H

Vue détaillée du nez de la Ferrari SF71H
23/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Cette photo montre l’intérieur museau et des conduits croisés du S-duct.

Comparaison du fond plat et des écopes de freins de la Ferrari SF71H

Comparaison du fond plat et des écopes de freins de la Ferrari SF71H
24/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a procédé à certaines modifications au train arrière de la SF71H pour le Grand Prix de Grande-Bretagne. Les fentes longitudinales ont été allongées (illustré en jaune) tandis que le petit flap situé devant le pneu arrière (flèche rouge) a été retiré et remplacé par une section retournée du plancher. De plus, la cloison horizontale supérieure de l’écope de frein a été remplacée par une série de fentes courant sur toute la longueur.

Comparaison de l'aileron arrière de la Ferrari SF71H

Comparaison de l'aileron arrière de la Ferrari SF71H
25/47

Photo de: Giorgio Piola

L’écurie italienne a modifié son capot moteur, désormais muni d’une extension qui modifie la vélocité des filets d’air qui glissent autour et à l’intérieur du ponton.

Nouveaux échappements de la Ferrari SF71H, GP d'Allemagne

Nouveaux échappements de la Ferrari SF71H, GP d'Allemagne
26/47

Photo de: Giorgio Piola

En Allemagne, Ferrari a testé cette nouvelle configuration d'échappements. Les tuyaux provenant de la soupape de décharge étaient fixés verticalement au-dessus de la tubulure principale.

Rétroviseur de la Ferrari SF71H

Rétroviseur de la Ferrari SF71H
27/47

Photo de: Giorgio Piola

Vue des caissons de rétroviseurs en deux parties. Les mini dents triangulaires fixées au-dessus du caisson reflètent la forme des arêtes montées sur le plancher situé juste dessous.

Aileron avant de la Ferrari SF71H

Aileron avant de la Ferrari SF71H
28/47

Photo de: Mark Sutton

Vue de l’aileron avant et des différentes arêtes destinées à repousser les flux d’air loin des pneus avant.

Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H

Dérive de l'aileron avant de la Ferrari SF71H
29/47

Lors des essais qui ont suivi le Grand Prix de Hongrie, Ferrari a testé ce rebord inférieur haussé et incliné, semblable à celui des Red Bull RB14.

Échappements de la Ferrari SF71H

Échappements de la Ferrari SF71H
30/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a aussi testé cette nouvelle configuration des échappements de la soupape de décharge. Ce test coïncidait avec celui d’un nouveau design d’aileron arrière où une lèvre surélevée avait été ajoutée au bord d’attaque du plan principal.

Aileron arrière de la Ferrari SF71H, GP de Belgique

Aileron arrière de la Ferrari SF71H, GP de Belgique
31/47

Photo de: Giorgio Piola

L’aileron arrière à faible appui utilisé en Belgique possédait des persiennes ouvertes.

Aileron arrière de la Ferrari SF71H, GP de Singapour

Aileron arrière de la Ferrari SF71H, GP de Singapour
32/47

À Singapour, Ferrari a introduit cet aileron arrière muni des dérives échancrées sensées accroître l’appui ; une solution inaugurée par McLaren, puis copiée et adaptée par Mercedes et Ferrari.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H avec de la peinture aérodynamique

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H avec de la peinture aérodynamique
33/47

Photo de: Lionel Ng / Motorsport Images

Lors des essais libres à Singapour, les dérives latérales ont été couvertes de peinture de visualisation de flux.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H avec de la peinture aérodynamique

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H avec de la peinture aérodynamique
34/47

Photo de: Lionel Ng / Motorsport Images

Autre vue d’une SF71H couverte de peinture.

Le fond plat de la Ferrari SF71H

Le fond plat de la Ferrari SF71H
35/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue des ailettes du nouveau fond plat. Notez qu’une ailette possède deux fentes qui la sépare en trois surfaces distinctes.

Tambour de frein de la Ferrari SF71H

Tambour de frein de la Ferrari SF71H
36/47

Photo de: Giorgio Piola

Vue d’une écope de frein arrière à Singapour. Notez la multitude d’ailettes fixées à la cloison interne et destinées à soulever les flux d’air.

Aileron avant de la Ferrari SF71H

Aileron avant de la Ferrari SF71H
37/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a introduit plusieurs nouvelles composantes à son aileron avant en Russie. Le rebord de la dérive a été complètement revu et est désormais relevé et incliné, ce qui aide les flux d’air à converger avec ceux provenant de la fente située juste derrière [1]. Les aubes de déviation [2] ont été beaucoup modifiées. Le profil montant du bord d’attaque du plan principal a été accentué [3]. Les ailettes situées près des volets ont été changées [4] afin de mieux repousser les filets d’air loin des pneus avant. La forme des volets a aussi été modifiée. Une fente additionnelle a été ajoutée à la section extérieure [5]. Finalement, la transition qui existe entre la section extérieure et l’extrémité des volets a été adoucie [6].

Écope de freins de la Ferrari SF71, Suzuka

Écope de freins de la Ferrari SF71, Suzuka
38/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a introduit de nouvelles écopes de freins au Japon qui se distinguent par la présence de deux ailettes additionnelles (flèches rouges).

Écope de frein de la Ferrari SF71H

Écope de frein de la Ferrari SF71H
39/47

Photo de: Giorgio Piola

Voici l’ancienne version de l’écope, sans les ailettes.

Plancher de la Ferrari SF71H, GP des États-Unis

Plancher de la Ferrari SF71H, GP des États-Unis
40/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a testé ce nouveau plancher à Austin, mais qui ne fut pas utilisé en course. On note la présence de trois rangées d’arêtes le long du plancher. Ces arêtes étaient destinées à aider les flux d’air à glisser à travers et autour des longs orifices enfermés qui furent ajoutés plus tôt durant la saison.

Détails des dérives latérales de la Ferrari SF71H, GP des États-Unis

Détails des dérives latérales de la Ferrari SF71H, GP des États-Unis
41/47

Photo de: Giorgio Piola

Voici les nouvelles dérives vues aux États-Unis et qui disposent d’un rebord inférieur au profil modifié (flèche rouge) et de deux petits flaps supplémentaires (flèche bleue).

Un moyeu de roue arrière de Ferrari SF71H

Un moyeu de roue arrière de Ferrari SF71H
42/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue de l’écope d’un frein arrière. Notez les nervures sur le tambour qui servent à dissiper l’air et la chaleur qui circulent entre le tambour et la jante de la roue afin d’améliorer la performance.

Aileron avant de style 2019 de la Ferrari SF71H, GP d'Abu Dhabi

Aileron avant de style 2019 de la Ferrari SF71H, GP d'Abu Dhabi
43/47

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a aussi testé un aileron avant de style 2019 à Abu Dhabi. Il était dépourvu de sa cascade et possédait des dérives simplifiées. Des capteurs ont enregistré la vélocité de flux d’air afin de comparer ces données avec celles obtenues en CFD.

Vue détaillée d'un aileron avant de Ferrari SF71H

Vue détaillée d'un aileron avant de Ferrari SF71H
44/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue des dérives de l’aileron avant de Ferrari telles qu’utilisées en fin de saison. Elles ressemblent beaucoup à celles des Red Bull RB14.

Vue détaillée des déflecteurs de la Ferrari SF71H

Vue détaillée des déflecteurs de la Ferrari SF71H
45/47

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Vue des dérives latérales et des nombreux déflecteurs de la Ferrari SF71H.

L'équipe de la Ferrari SF71H

L'équipe de la Ferrari SF71H
46/47

Photo de: Erik Junius

Cette photo d’une Ferrari dans son garage montre que des manchons ont été placés sur les tambours de freins avant afin de conserver autant de chaleur que possible.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
47/47

Photo de: Jerry Andre / Motorsport Images

Vue de la SF71H dans sa configuration de fin de saison 2018.

 

Article suivant
Brawn : Honda doit comprendre la réalité de la F1

Article précédent

Brawn : Honda doit comprendre la réalité de la F1

Article suivant

Dossier - Fernando Alonso et Ferrari, l'histoire d'une rupture

Dossier - Fernando Alonso et Ferrari, l'histoire d'une rupture
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Giorgio Piola