Ricciardo a été fier de recevoir l'approbation de grands pilotes

Daniel Ricciardo a été heureux d'obtenir l'approbation et le respect de Champions du monde en les affrontant en piste, alors qu'il était encore un jeune pilote et estimait devoir faire ses preuves en F1.

Ricciardo a été fier de recevoir l'approbation de grands pilotes

Dans une carrière de pilote, il y a des moments qui définissent leur entrée dans une autre dimension. Il s'agit parfois d'un podium, d'une victoire, ou d'un titre mondial, mais certaines luttes en piste peuvent également leur permettre de gagner leurs galons dans le peloton. Daniel Ricciardo a eu ce sentiment à deux reprises dans sa carrière, contre deux des plus grands pilotes auxquels il a été opposé durant sa carrière.

Abordant ce qu'il juge comme étant "deux courses où j'ai gagné le respect deux légendes de la F1", l'Australien revient sur sa première passe d'arme avec Michael Schumacher, alors qu'il courait pour Toro Rosso : "À Suzuka en 2012, j'avais Michael Schumacher derrière moi durant les derniers tours, et je l'ai retenu pour terminer dixième. C'était ma première année complète en F1, donc ne pas foirer était [une chose] énorme. Je me rappelle qu'il est venu me voir au briefing des pilotes lors de la course suivante, et m'a complimenté pour la manière dont je m'étais défendu. Il n'avait pas besoin de le faire, donc c'était cool."

Lire aussi :

Parmi les autres moments où il avoue avoir ressenti sa plus grande fierté, il remonte à sa première année chez Red Bull, quelques semaines après sa première victoire en Grand Prix. En Allemagne, il a eu l'occasion de se battre roue contre roue face à Fernando Alonso, et se souvient d'avoir senti qu'il gagnait le respect de l'Espagnol après une bataille intense de plusieurs tours. Là encore, cette impression lui avait été confirmée par l'approbation de son rival auprès des médias, peu après la course.

"Jusqu'au Grand Prix d'Allemagne 2014, j'avais l'impression de ne pas avoir gagné le respect d'Alonso. J'avais encore à faire mes preuves avec lui. Il est sorti des stands derrière moi avec des pneus plus frais et m'a dépassé dans la ligne droite, mais il a laissé la porte ouverte en ne s'attendant certainement pas à ce que je repasse, donc j'y suis allé. Nous avons joué au chat et à la souris après cela pendant plusieurs tours, et c'était énorme de lui montrer que j'étais prêt à me battre avec des pneus inférieurs, tout en restant propre. Il a dit de belles choses à mon sujet après coup, et je crois qu'il m'a regardé différemment par la suite."

partages
commentaires
Aston Martin va remplacer son PDG, le directeur d'AMG est favori

Article précédent

Aston Martin va remplacer son PDG, le directeur d'AMG est favori

Article suivant

Abiteboul : Deux teams ont "poussé Ricciardo" à se précipiter

Abiteboul : Deux teams ont "poussé Ricciardo" à se précipiter
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021