Ricciardo va discuter de la diffusion TV du crash de Grosjean avec la F1

Daniel Ricciardo va rencontrer les responsables de la Formule 1 à Bahreïn ce jeudi pour évoquer sa critique de la diffusion TV des images de l'accident de Romain Grosjean.

Ricciardo va discuter de la diffusion TV du crash de Grosjean avec la F1

Daniel Ricciardo reprochait dès la fin du Grand Prix de Bahreïn une trop grande rediffusion, pendant le drapeau rouge, des images de l'accident effrayant de Romain Grosjean lors du premier tour de l'épreuve, dans lequel le Français a vu sa voiture se couper en deux et prendre feu, la cellule de survie encastrée dans le rail, après un choc initial mesuré à 53 g. L'Australien avait qualifié cela d'"irrespectueux", en évoquant notamment la réaction possible des proches du pilote devant leur télévision.

Ce jeudi, en conférence de presse, il a indiqué qu'il en discuterait de vive voix avec les responsables de la discipline. "Il y a eu une offre [de discussion] et je vais la saisir aujourd'hui. Évidemment, après la course, j'étais toujours, disons, pas seulement à chaud mais je devais disséquer ma propre course, et je trouvais que ce n'était pas le bon moment. Donc je vais les écouter aujourd'hui, leurs raisons, et voir à partir de là. Je suis ravi qu'on m'explique."

Lire aussi :

Ricciardo affirme n'avoir pas changé son fusil d'épaule depuis dimanche dernier, jugeant toujours que la F1 est allée trop loin. "Je pense que ma position n'a pas changé. J'ai trouvé qu'une fois qu'ils l'avaient montré et que nous l'avions ensuite vu sauter hors de la voiture et dans la voiture médicale, c'était vraiment tout ce qu'il y avait à voir."

"J'ai trouvé que c'était inconsidéré pour sa famille, mais également une distraction parce qu'à chaque fois que nous allions dans le garage pour essayer de comprendre ce qui se passait, la seule chose qu'il y avait c'étaient des ralentis en boucle."

"Et pour essayer d'avoir l'attention des ingénieurs ou des mécaniciens... Tout le monde était un peu distrait ou secoué par tout cela, ce qui est tout à fait compréhensible. Je suis tombé sur la femme de Romain, Marion [Jollès-Grosjean], et elle a apprécié mes commentaires et je pense que c'est la seule validation dont j'avais besoin."

Même si le risque et les accidents font généralement partie de l'attrait pour les sports mécaniques, Ricciardo peine à le comprendre. "Pour moi, les accidents n'ont jamais vraiment été mon truc. On vous envoie des clips, en disant 'Oh, tu as vu les crashs à l'Indy 500 ?' ou quelque chose comme ça."

"Ça ne m'a jamais vraiment attiré, de toute évidence. Certaines personnes adorent ça. Certains aiment les débris partout, mais je n'ai plus l'impression d'avoir 10 ans. Vous savez, ça finit par passer. Je pense aussi que l'impact a été de 54 g et d'après ce que j'ai compris, ne vous méprenez pas, je ne suis pas médecin, mais il y aurait peut-être pu y avoir d'autres complications internes plus tard dans la soirée dont nous ne savons rien. J'ai donc eu l'impression que c'était un peu exagéré."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi la F1 doit croire dans la loi des séries

Article précédent

Pourquoi la F1 doit croire dans la loi des séries

Article suivant

Ferrari pousse pour que Sainz participe au test F1 d'Abu Dhabi

Ferrari pousse pour que Sainz participe au test F1 d'Abu Dhabi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Sakhir
Pilotes Romain Grosjean , Daniel Ricciardo
Équipes Haas F1 Team , Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021