Ricciardo et la première chicane extrême de Monza

partages
commentaires
Ricciardo et la première chicane extrême de Monza
30 août 2014 à 17:30

Prêt à se mesurer au défi de Monza pour la première fois avec Red Bull, Daniel Ricciardo arrivera en Italie avec derrière lui deux succès en deux courses

Prêt à se mesurer au défi de Monza pour la première fois avec Red Bull, Daniel Ricciardo arrivera en Italie avec derrière lui deux succès en deux courses. Il restera compliqué pour lui de viser la passe de trois à la régulière.

Sur ce circuit où la vitesse est la reine, le pilote australien décrit l'un des points stratégiques du tracé : la ligne droite des stands et le freinage de la première chicane. Un endroit clé pour réaliser un bon tour selon lui.

"De nos jours à Monza, le plus gros défi ce sont les zones de freinage", rappelle Ricciardo. "La première chicane est un exemple parfait : vous arrivez à cette première chicane avec la vitesse la plus élevée possible qu'une F1 puisse atteindre, et vous freinez dans l'un des plus difficiles virages que vous prenez dans l'année."

"Ajouté à cela, vous devez le faire avec le moins d'appui de l'année, ce qui signifie que la voiture a tendance à glisser alors qu'elle met plus de temps à s'arrêter. Vous pouvez vous permettre de bloquer les roues mais vous ne pouvez pas perdre de temps en étant trop pressé sur la pédale de frein. Cela demande d'être vraiment très concentré, tout le temps."

Une première chicane qui sera en plus le théâtre du premier freinage après le départ vendredi, et ou dépasser est possible. Spectacle garanti !

Prochain article Formule 1
Grosjean - Créer une dynamique avant Singapour

Article précédent

Grosjean - Créer une dynamique avant Singapour

Article suivant

Les Poulidor de la Formule 1 : Carlos Reutemann

Les Poulidor de la Formule 1 : Carlos Reutemann
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Type d'article Actualités