Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
18 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
25 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
39 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
74 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
87 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
102 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
110 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
123 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
130 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
144 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
158 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
186 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
193 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
207 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
214 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
228 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
243 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
250 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
263 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
277 jours

Ricciardo "vraiment excité" par un Hülkenberg "pas lent du tout"

partages
commentaires
Ricciardo "vraiment excité" par un Hülkenberg "pas lent du tout"
Par :
15 mars 2019 à 10:45

Pour sa première journée en week-end de Grand Prix dans la peau d'un pilote d'usine Renault, Daniel Ricciardo a débuté sa manche à domicile de manière modeste, notamment face à son équipier dont il salue les qualités.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team
L'aileron arrière de la Renault F1 Team R.S.19
Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19
Casque de Daniel Ricciardo, Renault F1 Team, pour les essais hivernaux
Nico Hulkenberg, Renault F1 Team
Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19

Tout d'abord seulement 17e en EL1, à 2''035 de la référence, le numéro 3 voyait notamment cinq pilotes chaussés du pneu medium le devancer, en dépit d'avoir été pourvu des gommes tendres. Six dixièmes devant lui, son équipier Nico Hülkenberg concluait la séance au dixième rang. Dans l'après-midi, Ricciardo trouvait trois secondes pleines au tour pour compléter un tir groupé de Renault aux septième et huitième positions, et à seulement deux dixièmes du troisième temps inscrit par la Red Bull de Max Verstappen.

Apprendre d'un Hülkenberg "pas lent du tout"

Daniel Ricciardo l'admet volontiers, il doit encore se faire à certaines méthodes de travail de sa nouvelle équipe, que son équipier connait bien mieux. "C’était OK, c'était bon", juge-t-il, amené à résumer sa journée de vendredi. "Pour être honnête, ce fut plutôt une journée difficile, puis nous avons fait un tour avec le pneu tendre en fin d'EL2, ce qui nous a mis dans un rythme plus performant. Mais le long run n'a pas été si bon que ça. Nous avons eu un peu de hauts et de bas. Il y a encore beaucoup de choses à apprendre de la voiture et certainement des manières de régler, quelques astuces ici et là."

"Nico a bien évidemment plus de connaissance de ça et j'essaie juste de comprendre un peu la direction [à prendre] aussi. Pour le moment, je vais probablement apprendre plusieurs choses de lui, puis j'espère qu'il en apprendra aussi de moi. Mais je pense que l'auto n'a pas l'air mauvaise pour le moment. Ses longs relais avaient l'air meilleurs que les miens et assez impressionnants, ce qui est positif."

Lire aussi :

L'Australien est heureux de disposer d'un bon point de repère au sein du team. "Comme prévu, il est rapide, expérimenté, pas lent ! Pas lent du tout ! Il est rapide, c'est bien. Je suis vraiment excité à ce sujet. J'ai encore envie de faire progresser quelques choses mais j'ai confiance dans le fait de pouvoir y parvenir demain. Je vais juste pousser la pédale de droite un peu plus fort et un peu plus longtemps, et l'on verra ! Naturellement, alors que je vais commencer à me sentir à l'aise dans le team, je sens que je vais commencer à en tirer le meilleur parti."

Ferrari reviendra devant

Les attentes pour la journée de samedi demeurent prudentes, mais Ricciardo est fidèle à lui-même en voyant avant tout le verre à moitié plein. "Je pense que ça aura l'air OK si les deux autos sont dans le top 7 ou 8 : ce serait un bon début de saison, mais je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre demain. Il faut voir le plateau, c'est un peu étrange."

"On voit la Mercedes devant la Red Bull devant, et je m'attends à ce que Ferrari revienne là-haut demain. Mais c'est fou, ici ! Voir Kimi cinquième ou quelque chose comme ça [P6 en EL1 comme en EL2, ndlr]… Cela va être assez serré pour faire ce tour [de qualifications], proprement : on peut basculer de trois ou quatre positions avec seulement un ou deux dixièmes."

Article suivant
Vettel : Mercedes est "bien plus fort que ce qu'ils ont prétendu"

Article précédent

Vettel : Mercedes est "bien plus fort que ce qu'ils ont prétendu"

Article suivant

Changement de châssis pour Verstappen à Melbourne

Changement de châssis pour Verstappen à Melbourne
Charger les commentaires