Ricciardo : "La F1 peut vous arracher le cœur, c'est parfois brutal"

partages
commentaires
Ricciardo :
Par : Basile Davoine
9 avr. 2018 à 06:41

Le ciel de Sakhir est littéralement tombé sur la tête de Red Bull ce dimanche...

Des commissaires s'occupent de la voiture de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, alors Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18, Marcus Ericsson, Sauber C37 Ferrari, Lance Stroll, Williams FW41 Mercedes, et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari, passent
La voiture de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, est ramenée
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, à côté de sa voiture après son abandon
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, devant Brendon Hartley, Toro Rosso STR13 Honda
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Dès le début de course, et en l'espace de quelques minutes, l'écurie autrichienne a perdu ses deux voitures, n'ayant plus qu'à plier bagage plus tôt que prévu en quittant Bahreïn avec un zéro pointé.

Max Verstappen a été le premier à se retrouver sur le carreau, victime d'une crevaison après une passe d'armes tangente face à Lewis Hamilton et un contact avec la Mercedes du quadruple Champion du monde. S'il a bien tenté de repartir après un passage au stand, le Néerlandais a finalement dû mettre pied à terre. 

Quelques instants plus tard, Daniel Ricciardo s'immobilisait en piste suite à une défaillance mécanique, alors qu'il occupait une quatrième place qui aurait pu lui permettre de lutter aux avant-postes.

"En arrivant dans le virage 8, j'ai perdu toute la puissance, tout s'est éteint sans prévenir et je ne pouvais plus rien faire", raconte le pilote australien. "J'imagine que c'est un problème électrique, peut-être lié à la batterie, mais je ne sais pas encore exactement. Bien sûr, tout le monde dans l'équipe est très déçu, car nous avions le sentiment d'avoir une bonne voiture aujourd'hui. Le week-end se passait bien et je crois vraiment que notre voiture était encore meilleure. Je sais que je n'ai fait qu'un tour, mais je pouvais déjà voir Kimi en difficulté avec ses pneus arrière." 

"J'avais vraiment le sentiment d'avoir une bonne occasion, ce qui rend tout ça encore plus frustrant. Abandonner la course si tôt est le pire sentiment possible, particulièrement lorsque c'est une course nocturne, que l'on doit patienter pendant des heures, et que ça se termine après seulement deux minutes. Ce sport peut vous arracher le cœur, c'est parfois brutal."

Après un Grand Prix d'Australie qui avait déjà plutôt mal tourné, Red Bull voit donc son début de saison tourner au vinaigre, avec un zéro pointé qui ne fait pas ses affaires en dépit d'un potentiel clairement perceptible en piste.

"Les deux voitures ont abandonné après deux tours, c'est extrêmement décevant, surtout pour une course comme aujourd'hui où nous étions capables de défier Ferrari et Mercedes", déplore le directeur d'équipe Christian Horner. "Heureusement, la prochaine course n'est que dans une semaine, et félicitations à Toro Rosso pour leur fantastique résultat en course."

Prochain article Formule 1
Le mécanicien de Ferrari opéré avec succès

Article précédent

Le mécanicien de Ferrari opéré avec succès

Article suivant

Pérez et Hartley pénalisés pour une erreur dans le tour de formation

Pérez et Hartley pénalisés pour une erreur dans le tour de formation

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions