Ricciardo "frustré" après le réexamen de l'incident Stroll par la FIA

Daniel Ricciardo s'est dit frustré par le fait que Michael Masi, le directeur de course de la FIA, a reconnu que les commissaires se sont trompés dans l'incident l'ayant opposé à Lance Stroll au GP de Styrie sans pouvoir changer la décision.

Ricciardo "frustré" après le réexamen de l'incident Stroll par la FIA

Lors du Grand Prix de Styrie, Lance Stroll a gagné une position après avoir tenté un dépassement sur Daniel Ricciardo qui a abouti par la sortie de piste des deux pilotes au virage 3 du Red Bull Ring. Les deux hommes ont terminé respectivement septième et huitième, et l'enquête menée par les commissaires sur la manœuvre du Canadien n'a pas débouché sur une pénalité.

Après un réexamen de cette décision, processus habituel qui implique le directeur de course Michael Masi et les commissaires, il est apparu que si un incident similaire devait se produire, le résultat probable serait que les positions devraient être inversées avant que les résultats ne soient rendus officiels. La question a été discutée lors du briefing des pilotes de vendredi soir, en Hongrie, où Ricciardo a demandé, sur le ton de la plaisanterie, à ce que ses points lui soient rendus.

Lire aussi :

"Si cela se reproduisait aujourd'hui, nous échangerions nos positions", a déclaré Ricciardo à la demande de Motorsport.com. "Je pense qu'après coup, ils ont accepté qu'ils auraient agi différemment. Mais une fois que le dimanche soir est passé et que le lundi arrive, les résultats sont figés. Et vous ne pouvez pas revenir en arrière et changer de position ou quoi que ce soit d'autre. Donc, évidemment [je suis] un peu frustré."

"Il y a un peu de réconfort à savoir que cela ne tiendrait pas, pour aller de l'avant. Donc, je suppose qu'on peut accepter ça. Mais j'ai eu l'impression qu'à ce moment-là, cela aurait dû être plus clair et plus évident. Et une partie de la discussion portait aussi sur le fait que j'ai quitté la piste. Mais de toute évidence, ce n'était pas mon choix. Je n'y suis pas allé pour m'amuser. Et nous en avons discuté. En gros, ils ont admis qu'ils feraient les choses différemment la prochaine fois."

Lire aussi :

"Ça ne m'aide pas maintenant, ou il y a quelques jours, mais je pense qu'ils sont conscients qu'il y a une différence entre cet incident et celui de Leclerc/Verstappen l'année dernière, et c'est le plus important, c'est le même virage. Et c'est quand même une issue très différente pour l'incident. Je pense donc qu'ils sont alignés là-dessus désormais, ce n'est pas la même chose. Au début, je pense qu'ils avaient l'impression que c'était la même chose, c'est pourquoi la pénalité initiale n'a pas été donnée."

partages
commentaires
Racing Point n'écarte pas des consignes d'équipe en Hongrie

Article précédent

Racing Point n'écarte pas des consignes d'équipe en Hongrie

Article suivant

McLaren est plus proche de son vrai rythme sur le Hungaroring

McLaren est plus proche de son vrai rythme sur le Hungaroring
Charger les commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021