Ricciardo : La rétrogradation de Gasly "n'est pas injuste"

Pour Daniel Ricciardo, la décision de remplacer Pierre Gasly en cours de saison 2019 de Formule 1 n'est pas injuste car le Français a selon lui eu le temps nécessaire pour prouver de quoi il était capable.

Ricciardo : La rétrogradation de Gasly "n'est pas injuste"

Après un début de saison compliqué et loin du niveau affiché par Max Verstappen au volant de la RB15, Red Bull a décidé de remplacer Pierre Gasly, qui avait été promu cette année suite au départ de Daniel Ricciardo chez Renault F1Alexander Albon, qui a disputé la première moitié de sa toute première saison en Formule 1 avec Toro Rosso, a été propulsé à son tour sous les feux des projecteurs. Le Français a fait le chemin inverse, retrouvant ainsi Faenza un an après l'annonce de sa promotion.

Même si l'évolution des performances de Gasly ne laissait pas vraiment d'espoir pour la suite de la saison au volant d'une monoplace qu'il peinait à faire convenir à son style, d'aucuns ont jugé que le choix de Red Bull de rétrograder le Normand avait été particulièrement dur et rapide. Cependant, même s'il ne s'en réjouit bien sûr pas, Ricciardo juge de son côté que cette décision n'était pas sans fondement.

Lire aussi :

"Honnêtement, je ne pense pas que ce soit injuste. Je pense qu'ils devaient faire quelque chose. Je n'ai rien contre Pierre, je n'ai aucun problème, j'apprécie Pierre en tant que personne et je ne suis pas heureux de le voir retourner chez Toro Rosso. Mais je pense que la réalité c'est que Red Bull lui a donné six mois et je ne crois pas qu'il y ait eu beaucoup de signes de progression ou de dynamique."

"Et évidemment, avec Max qui gagne et qui montre que la voiture est capable d'être au minimum sur le podium, Red Bull s'attendait de toute évidence à voir ça. C'est également ce que j'ai vécu en tant que pilote Red Bull... vous savez qu'au sein du programme ils attendent ça de vous, et que si ça ne se produit pas ils vont passer à autre chose."

"Je ne veux pas dire que c'est inattendu, et je suis sûr que Pierre soupçonnait que quelque chose pourrait peut-être changer, mais c'est juste la réalité de leur programme. Donc, ouais, c'est évidemment dommage pour lui, mais Red Bull devait faire quelque chose. Désormais, c'est Albon qui a une opportunité, nous allons voir comment ça se passe."

Lire aussi :

Pour un autre ancien membre du programme autrichien, Carlos Sainz, aujourd'hui pilote McLaren après avoir été en balance pour remplacer Ricciardo chez Red Bull à l'été 2018, le sort de Gasly n'est pas non plus une surprise. "Nous savons tous comment fonctionne le monde de Red Bull et la vitesse à laquelle ils peuvent changer d'opinion sur un pilote, donc ça ne me surprend pas du tout."

"Je pense qu'il est juste de [le] comparer [à Verstappen] parce qu'ils pilotaient la même voiture. Mais comme je l'ai toujours dit, s'adapter à une nouvelle équipe prend un peu plus de temps que ce que les gens ou peut-être que ce que les pilotes ou les équipes pensent la première fois. Il y a toujours plus à extraire d'une F1 si vous passez quelques années de plus que les dix premières courses de la saison, et je suis sûr que ça peut s'appliquer à n'importe quel pilote de F1."

Toro Rosso, une seconde chance

Malgré tout, le retour de Gasly au sein de Toro Rosso est vu comme une chance pour lui de rebondir et de rebâtir sa confiance, à l'image de ce qu'a pu faire Daniil Kvyat, lui aussi rétrogradé en cours de saison en 2016 et qui a retrouvé cette année la F1 en dépit d'une fin de collaboration houleuse en 2017. C'est notamment ce que pense Charles Leclerc, pilote Ferrari : "Je suis désolé pour Pierre. C'est un très bon ami, donc évidemment je suis assez triste pour lui. Mais je pense que c'est également une opportunité pour lui d'avoir une seconde chance, et j'espère qu'il va l'utiliser à plein et démontrer à quel point c'est un bon pilote."

Lire aussi :

Une vision à laquelle souscrit totalement Ricciardo. "Il semble que Pierre manquait de confiance dans la voiture dès le départ, avec quelques accidents lors des tests. On peut voir que Kvyat a surpris des gens en revenant et en trouvant un genre de second souffle, donc peut-être que Pierre va connaître ça."

"De plus, pour des jeunes pilotes, il est difficile d'être dans cette position à un âge aussi jeune, peu ont été capables de le faire. Max est l'un d'entre eux. Mais peu sont arrivés si jeunes et ont été capable de maintenir un niveau aussi élevé. Il y a beaucoup de pression et ils sont encore jeunes. Ce n'est pas simple. Comme je l'ai dit, peut-être qu'en revenant, il va grandir un peu et pourra trouver un second souffle."

partages
commentaires
Vasseur déplore une attaque "stupide" de Verstappen sur Räikkönen
Article précédent

Vasseur déplore une attaque "stupide" de Verstappen sur Räikkönen

Article suivant

Wolff sait désormais "ce que ressentait Red Bull en 2014"

Wolff sait désormais "ce que ressentait Red Bull en 2014"
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021