Ricciardo et Hülkenberg convaincus par l'avancée du moteur Renault

Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg confirment les avancées promises par Cyril Abiteboul au niveau de l'unité de puissance Renault.

Ricciardo et Hülkenberg convaincus par l'avancée du moteur Renault

"Tout ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit du plus grand [pas] que nous ayons jamais fait depuis l'introduction du V6." Cyril Abiteboul est enthousiasmé par les progrès accomplis par l'unité de puissance Renault en vue de la saison 2019, et ses pilotes en sont convaincus, les propos du directeur général de l'écurie ne sont pas de l'intox.

Lire aussi :

Le Losange accuse un léger déficit de performance sur Mercedes et Ferrari depuis le début de l'ère hybride, mais pour la recrue Daniel Ricciardo, qui utilisait déjà les moteurs Renault auparavant chez Red Bull Racing, les données prouvent l'amélioration à venir.

"Étant désormais profondément intégré à la famille Renault, j'ai vu les chiffres et je sais qu'ils ne le disent pas juste pour faire plaisir à tout le monde", affirme Ricciardo lorsque Motorsport.com évoque l'optimisme d'Abiteboul. "L'hiver a été bon. Mais les voitures de course sont des voitures de course. On peut les mettre en piste, avoir beaucoup travaillé au banc d'essai, mais se demander : 'Pourquoi est-ce qu'elle fait ça ?' 'Bon, on ne s'attendait pas à ça'."

"On ne veut donc jamais vraiment mettre tous ses œufs dans le même panier en disant que ça va être génial. Mais écoutez, jusqu'à présent, ce qu'ils ont fait cet hiver, vu les chiffres des années précédentes, c'est bien. Ils n'affirment aucunement que ça va être mieux que Mercedes, mais vu ce qu'ils ont fait, c'est vraiment positif."

Daniel Ricciardo, Renault Sport F1 Team, Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team

L'optimisme est similaire du côté de Nico Hülkenberg, qui entame sa troisième campagne chez Renault et qui a signé l'an passé son meilleur résultat au championnat, septième. "C'est ce dont nous avions besoin", déclare-t-il au sujet du nouveau groupe propulseur.

"L'an dernier, nous n'avions pas grand-chose qui venait de ce côté-là, donc ça se faisait un peu attendre. Cela nous a vraiment mis dans une situation difficile dans la deuxième moitié de l'année dernière, donc nous en avions vraiment besoin. C'est bien que ça arrive."

"Mais de l'autre côté, Ferrari et Mercedes ont peut-être trouvé plein de puissance supplémentaire à nouveau, et nous aurions donc besoin d'en trouver davantage encore une fois. C'est dur à dire sans spéculer."

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Ricciardo : L'épisode de Bakou a été un des facteurs de mon départ

Article précédent

Ricciardo : L'épisode de Bakou a été un des facteurs de mon départ

Article suivant

Ferrari : Les nouvelles règles vont ralentir les F1 de 1,5 seconde

Ferrari : Les nouvelles règles vont ralentir les F1 de 1,5 seconde
Charger les commentaires
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021