Horner : Ricciardo chez McLaren ou Renault, "ce serait intrépide"

partages
commentaires
Horner : Ricciardo chez McLaren ou Renault, "ce serait intrépide"
Par :
24 juin 2018 à 12:15

Christian Horner rappelle que Ricciardo remporte actuellement des courses avec son équipe. Mais cette même équipe ne disposera plus de l'unité de puissance Renault l'an prochain...

Max Verstappen, Red Bull Racing et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing signe des autographes pour les fans
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 et Éric Boullier, directeur de la compétition de McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, team principal Red Bull Racing, Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport et Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, se fait interviewer par Channel 4

Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, estime qu'il serait "assez intrépide" pour Daniel Ricciardo de rejoindre McLaren ou Renault la saison prochaine, alors que ces deux équipes voient Red Bull leur prendre un tour en course sur les derniers Grands Prix.

Ricciardo arrive au terme de son contrat Red Bull à la fin de cette saison, et la résolution de l'avenir de l'Australien fait aussi bien partie des priorités du principal intéressé que de son équipe actuelle. Le vainqueur de deux Grands Prix cette saison a admis que toutes les options étaient en cours de considération, des top teams à d'autres structures ayant des résultats moins significatifs actuellement, mais pouvant rejoindre le haut du tableau.

Mercedes et Ferrari semblent des destinations de plus en plus improbables pour l'Australien, alors que le Cheval Cabré semble considérer de manière sérieuse l'arrivée de Charles Leclerc en lieu et place de Kimi Räikkönen, et que Bottas maintient une certaine harmonie interne chez Mercedes, associé à Lewis Hamilton.

"La situation avec Daniel est qu'il y a une intention des deux parties d'avancer", a expliqué Horner lors de la conférence de presse des responsables d'équipes, à laquelle se trouvaient aussi Cyril Abiteboul (Renault) et Éric Boullier (McLaren). "La première chose était de finaliser la situation avec le moteur. Maintenant que c'est fait, Daniel dispose de l'élément d'ingénierie derrière cela."

"N'oublions pas qu'il a été une voiture qui, lors des deux derniers Grands Prix [Monaco et Canada] a pris un tour aux autos de ceux qui se tiennent à ma gauche. Ce serait une décision assez intrépide que de sortir d'une voiture avec laquelle il a remporté deux Grands Prix cette année et avec laquelle il est un candidat au titre. Je serais surpris s'il quittait l'équipe car c'est une bonne association entre lui et Red Bull, mais c'est la Formule 1".

Boullier et Abiteboul n'ont pas démenti formellement la possibilité de voir Ricciardo arriver chez eux, lorsque Motorsport.com leur a demandé s'ils étaient intéressés par les services de l'Australien.

"Nous adorons Daniel ; je le connais depuis de très, très nombreuses années", a ainsi commenté Boullier. "Il fait du bon travail avec Red Bull. Dès qu'un pilote de ce calibre se trouve sur le marché, vous regardez si une discussion est possible. À cette période de l'année, il est encore trop tôt pour en parler. Ce sont juste des discussions normales et cordiales."

Abiteboul est lui dans une situation de gestion délicate qui remonte au mois de septembre dernier. La séparation de McLaren et Honda avait été facilitée par le "prêt" de Carlos Sainz à l'équipe d'usine Renault, pour permettre à Toro Rosso de se départir de son entente moteur avec le motoriste français.

Le choix de Ricciardo pourrait aussi être influencé par la décision prise par Red Bull sur le moteur Honda et les progrès affichés par Renault récemment, qui peuvent être autant d'arguments pour voir Ricciardo tenter une autre aventure avec un moteur qu'il connaît.

"On peut dire que c'est interconnecté à la décision moteur, mais ça ne l'est pas. Carlos nous a été prêté en raison du jeu de chaises musicales qui s'est produit l'an dernier", détaille Abiteboul. "Je m'attends à ce qu'il y ait des conséquences collatérales [au choix de Red Bull d'avoir pris Honda, nldr]. Je suis assez certain que nous allons discuter de cela [avec Red Bull] ces prochaines semaines. Il nous faut faire attention à tout développement concernant les pilotes Red Bull en premier, puis aux conséquences collatérales qu'elles peuvent avoir sur nous."

Tout en annonçant devant les micros que la logique voudrait que Red Bull promeuve un pilote de sa propre filière dans l'équipe mère en cas de départ de l'un de ses actuels pilotes, suggérant que Sainz et Gasly pourraient se trouver sur la liste, Horner a conclu la conférence en martelant que "notre priorité est de conserver le même line-up de pilotes que ces deux dernières années".

Article suivant
La F1 promet d'améliorer l'accès au Paul Ricard

Article précédent

La F1 promet d'améliorer l'accès au Paul Ricard

Article suivant

Verstappen accueille le moteur Honda à bras ouverts

Verstappen accueille le moteur Honda à bras ouverts
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Scott Mitchell
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu