Ricciardo intrigué par son manque de rythme face à Verstappen

Daniel Ricciardo peine à expliquer pourquoi il n'a pas été capable de tenir le rythme de son équipier Max Verstappen lors du Grand Prix d'Autriche, qu'il a terminé au 5e rang.

Ricciardo intrigué par son manque de rythme face à Verstappen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, et Max Verstappen, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Nico Hülkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12

Au sortir des qualifications, l'Australien s'élançait 5e sur la grille de départ au jeu des pénalités, ayant devancé nettement son équipier - dans des conditions certes changeantes - qui devait partir du 8e emplacement.

Dépassé par le Néerlandais dès le second tour du Grand Prix, Ricciardo n'a pas été capable de rester dans le rythme, ce qui s'est particulièrement vu après le Safety Car déployé pour l'accident de Sebastian Vettel.

À l'arrivée, les deux hommes étaient séparés de 25 secondes, avec Verstappen qui a pu mener à bien une stratégie à un seul arrêt lui offrant la seconde place grâce à l'accrochage des Mercedes et la résistance face à Kimi Räikkönen, alors que Ricciardo s'est offert un arrêt aux stands "de confort" pour terminer la course dans les meilleures conditions mais au 5e rang seulement.

"Je sentais que je faisais tout ce que je pouvais, et pour une raison quelconque, nous n'étions pas rapides", expliquait dimanche soir celui qui occupe la 5e position du classement général. "Maintenant, je veux juste comprendre et apprendre pourquoi."

"Je ne pense pas qu'il y a une énorme différence entre mon set-up et celui de Max. Avec les pneus, chaque fois que j'attaquais un peu plus, je sentais que je leur enlevais de la durée de vie. Donc il est important de comprendre pourquoi nous n'étions pas assez rapides. Évidemment, la partie frustrante était de voir les autres s'échapper et de ne pas être capable de faire plus."

La facilité avec laquelle il a été dépassé de toute part le trouble aussi : "Les premiers tours étaient étranges. J'ai été dépassé trois fois à la sortie du virage 6, et il semblait qu'il se passait quelque chose au niveau du mode de puissance."

"Je ne sais pas. J'étais sur le bon mode, mais comparé à tout le monde, nous étions lents. C'est juste une courte ligne droite avant le virage 8. J'ai perdu des positions là, ce qui nous a déjà placés sur la défensive. Même une fois cela réglé après le Safety Car, nous n'allions pas vite."

Après trois week-ends relativement compliqués, le fait que le Grand Prix de Grande-Bretagne arrive si vite après Spielberg est une bonne nouvelle. "Évidemment, je suis ravi que les deux courses se suivent. C'est toujours bon quand on a une course le week-end suivant. Nous avons quelques jours pour trouver pourquoi je n'étais pas rapide. Je suis à l'usine toute la semaine."

Présentation vidéo du GP de Grande-Bretagne :

partages
commentaires
Manor ne va pas se relâcher après avoir ouvert son compteur

Article précédent

Manor ne va pas se relâcher après avoir ouvert son compteur

Article suivant

Mercedes ouvert à une révision de la répartition des revenus

Mercedes ouvert à une révision de la répartition des revenus
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021