Ricciardo : Jadis "au fond du trou", Hartley a toujours été rapide

partages
commentaires
Ricciardo : Jadis
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
20 oct. 2017 à 11:50

Membre du Red Bull Junior Team à la fin des années 2000, Brendon Hartley s'apprête à faire ses débuts en Formule 1 chez Toro Rosso. Selon Daniel Ricciardo, qui le côtoie depuis longtemps, c'est amplement mérité.

Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso et Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso et Matteo Bonciani, délégué aux médias de la FIA en conférence de presse
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso en conférence de presse
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso

Daniel Ricciardo et Brendon Hartley se connaissent bien puisqu'ils ont tous deux fait partie du Red Bull Junior Team de 2008 à 2010, et c'est justement lors de cette dernière année qu'ils ont fait équipe chez Tech 1 Racing en Formule Renault 3.5. Vice-Champion, Ricciardo avait alors mis Hartley sous l'éteignoir, ce dernier étant même écarté par Red Bull à mi-saison.

Tandis que son ancien partenaire atteignait rapidement la Formule 1, jusqu'à courir pour Red Bull Racing dès 2014, Hartley a connu des temps difficiles par la suite, avec des piges en GP2 et en LMP2 qui ont finalement mené à un poste de pilote d'usine chez Porsche, avec qui il a remporté le Championnat du monde d'Endurance et les 24 Heures du Mans.

"Nous avons grandi ensemble, et je pense qu'il est sûrement le pilote avec qui je me suis le mieux entendu au fil des années", déclare Ricciardo. "Quand je l'ai su [qu'il allait courir en F1, ndlr], j'étais vraiment ravi pour lui. Nous sommes tous concurrents, mais j'ai le sentiment que nous avons traversé beaucoup de choses, surtout lui."

"Il y était, puis il est quasiment tombé au fond du trou, il pilotait des voitures historiques, il courait pour le plaisir de courir parce qu'il adorait ça. Obtenir ce volant chez Porsche, c'était une grande nouvelle, et revenir dans cette position, c'était vraiment énorme."

"Je vais sûrement avoir l'air subjectif parce que je suis son ami, mais en ce qui concerne les pilotes plus âgés, il a du mérite. Il aurait facilement pu rentrer en Nouvelle-Zélande après avoir été renvoyé, mais il a persévéré. Son éthique de travail est vraiment impressionnante, et il en a fait une réalité. Je crois vraiment qu'il mérite cette opportunité à 100%, et c'est maintenant à lui d'atteindre le niveau supérieur."

De quoi sera capable Hartley ce week-end alors qu'il n'a pas pris le volant d'une monoplace depuis cinq ans ? Ricciardo fait preuve d'un certain optimisme à son égard : "En fin de compte, il a toujours été bon, il a toujours été rapide, et il a toujours su s'adapter très vite."

"Il a piloté tous types de voitures ces dernières années. Il a récemment gagné Petit Le Mans. Donc il est capable de s'adapter, et je pense que s'il garde sa confiance et son calme habituels, ça ira pour lui. Il va faire son apprentissage. Et c'est sûr que s'il me pose une ou deux questions, je serai heureux de l'encourager."

Propos recueillis par Adam Cooper

 
Prochain article Formule 1
Vidéo 3D - À quoi pourrait ressembler une Porsche F1 ?

Article précédent

Vidéo 3D - À quoi pourrait ressembler une Porsche F1 ?

Article suivant

La F1 va de nouveau tester des gants biométriques à Austin

La F1 va de nouveau tester des gants biométriques à Austin
Charger les commentaires