Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
31 jours
31 oct.
Prochain événement dans
39 jours
13 nov.
Prochain événement dans
52 jours
04 déc.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
80 jours

McLaren a "joint les actes à la parole" pour convaincre Ricciardo

partages
commentaires
McLaren a "joint les actes à la parole" pour convaincre Ricciardo
Par :

Deux ans après une première approche, McLaren a su présenter des arguments solides pour s'attacher les services de Daniel Ricciardo.

Daniel Ricciardo a choisi dès le printemps dernier de quitter Renault à l'issue de la saison pour rejoindre McLaren. Cette décision prématurée, prise à la faveur du mouvement initié par Ferrari en préférant Carlos Sainz à Sebastian Vettel pour 2021, a pu surprendre lorsqu'elle a été prise. Néanmoins l'Australien a senti que c'était le bon moment, contrairement à deux ans auparavant. Courant 2018, lorsqu'il s'est résolu à quitter Red Bull Racing, il avait déjà activé la piste McLaren, avant d'y préférer Renault. Zak Brown se souvient qu'il n'était pas à court d'arguments… mais le PDG de McLaren Racing manquait de concret !

Lire aussi :

"Il y a deux ans, nous sortions d'une saison horrible, l'une des pires dans l'Histoire de McLaren", rappelle Zak Brown dans le podcast Fast Lane. "Tout ce que je pouvais faire à ce moment-là, c'étaient des promesses ou des déclarations d'intention à Daniel. À cette époque-là, ce n'étaient que des mots : 'Je vais recruter un grand directeur d'équipe, je vais recruter un grand directeur technique, nous allons avoir les ressources dont nous avons besoin, nous allons investir…' Il y avait beaucoup de promesses. Je pense que, de manière compréhensible, il s'est dit : 'Tout cela semble bien, mais vous sortez de l'une des pires saisons de l'Histoire de McLaren'. Au final, ce n'est pas allé plus loin pour cette raison."

"Désormais, au lieu de dire que je vais recruter un grand directeur d'équipe, je peux dire que j'ai Andreas Seidl, qui fait une différence énorme pour l'écurie. Au lieu de dire que je vais recruter un grand directeur technique, j'en ai un avec James Key. Je crois qu'un an plus tard, il a pu voir que j'avais joint les actes à la parole, et pour ainsi dire, les résultats se sont fait sentir."

La restructuration de McLaren en a donc fait une écurie de nouveau attractive, capable de convaincre un vainqueur de Grands Prix, mais l'argument le plus convaincant pour Ricciardo semble avoir été son nouveau directeur d'équipe, Andreas Seidl. Après avoir fait les beaux jours du programme LMP1 de Porsche de 2014 à 2017, l'Allemand a pris les rênes de l'écurie britannique en mai 2019.

"C'est un grand fan d'Andreas, je crois que ça a joué un rôle important dans la prise de décision", affirme Zak Brown. "Il dit qu'Andreas est un monstre. Et je crois qu'il le dit dans le bon sens du terme. Au bout du compte, c'est pour cela qu'il a pris cette décision."

Dans le secret des évolutions techniques au Mugello

Article précédent

Dans le secret des évolutions techniques au Mugello

Article suivant

Pourquoi les freins de Hamilton brûlaient sur la grille du Mugello

Pourquoi les freins de Hamilton brûlaient sur la grille du Mugello
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine