Ricciardo révèle un moment fort "inattendu" en 2019

Daniel Ricciardo explique que le moment fort de sa saison en était un "que personne n'attendrait", une course "terrifiante" terminée au 14e rang à Spa-Francorchamps.

Ricciardo révèle un moment fort "inattendu" en 2019

Plusieurs fois vainqueur en Grand Prix, Daniel Ricciardo a rejoint Renault pour la saison 2019, mais l'équipe française a reculé dans le classement après avoir terminé quatrième en 2018, et sa saison a été mitigée. L'Australien a signé une quatrième place en Italie comme meilleur résultat, pour terminer neuvième du championnat, mais a déclaré que sa meilleure performance en course s'est conclue par l'un de ses plus mauvais résultats.

"Je ne parlerai pas des évidents, car les résultats parlent d'eux-mêmes à Monza et au Canada", explique Ricciardo. "Mais c'était une course où j'ai été percuté au premier virage et où j'ai subi des dégâts sur le fond plat, et où il y avait aussi des circonstances [l'accident mortel d'Anthoine Hubert en Formule 2 la veille]. Pour être honnête, la voiture était assez terrifiante à piloter après cela. On avait moins d'appui aérodynamique. Je suis passé à fond dans le Raidillon de l'Eau Rouge moins d'une demi-douzaine de fois durant toute la course. Cela vous permet d'imaginer à quel point c'était terrifiant."

Lire aussi :

Ricciardo s'était qualifié en tant que meilleur des autres lors de ce Grand Prix de Belgique, mais avait été pénalisé de cinq places pour un changement de moteur. Retardé par un accrochage avec Lance Stroll dans le premier tour, il a finalement rétrogradé de la septième à la 14e place après un arrêt au stand en fin de course.

Ricciardo a reconnu que choisir cette performance comme moment fort était quelque chose "que personne n'attendrait", mais a déclaré que son pilotage lui a donné une immense satisfaction : "J'ai ressenti que j'avais piloté avec un certain niveau d'attention et une certaine forme d'inspiration ce jour-là. J'étais très heureux de la manière dont j'ai piloté et j'ai terminé 14e, mais à un niveau personnel, j'ai vécu cela comme l'une de mes meilleures courses en carrière."

partages
commentaires
Bilan 2019 - Vettel, l'ennemi vient de l'intérieur

Article précédent

Bilan 2019 - Vettel, l'ennemi vient de l'intérieur

Article suivant

Bilan 2019 - Le paradoxe Hülkenberg

Bilan 2019 - Le paradoxe Hülkenberg
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021