Ricciardo n'est pas fan d'Interlagos

Au Brésil, Daniel Ricciardo retrouvera un circuit qu’il n’apprécie pas vraiment mais sur lequel il reconnait que l’ambiance est une des plus belles en F1.

20ème en 2011 avec HRT, 13ème et 10ème en 2012 et 2013 avec Toro Rosso et contraint à l’abandon en 2014 avec Red Bull, il n’est pas possible de qualifier le circuit d’Interlagos comme l’un de ceux qui réussissent le plus à l’Australien.

D’ailleurs, quand il lui est demandé le secret pour faire une bonne course sur le tracé pauliste, il ne s’en cache pas : "Ne me demandez pas, je ne sais pas – je ne pense pas en avoir fait une seule, donc je n’ai aucun secret!"

"Ce que j’ai appris c’est que vous ne devez pas penser trop en avance. Vous devez le prendre virage par virage et vous concentrer sur celui que vous abordez. Il n’y en a pas beaucoup qui s’enchaînent. Il n’y a pas beaucoup de virages tout court."

Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce circuit n’est pas un de ses favoris : "Qu’est-ce qui m’a trahi?" plaisante-t-il. "Non, le Brésil est un Grand Prix merveilleux avec une super ambiance dans une ville excitante mais la piste ne me convent pas vraiment. Il n’y a juste pas un seul virage qui vous donne une réelle satisfaction."

"Je ne veux pas donner l’impression que c’est ennuyeux, parce que ce n’est pas le cas, mais comme en Russie, il n’y a pas un virage qui vous fait dire "Woooo-hooooou!" Il faut quelques virages de plus et quelques chose qui va vraiment très vite. Il y a en a deux qui semblent sympa sur le papier mais à cause de l’inclinaison, vous n’avez jamais vraiment l’adhérence pour y rentrer à fond."

"Le public fait vraiment monter votre rythme cardiaque avant les séances, donc vous voulez vraiment y aller mais au lieu de ça vous devez être très patient."

La ferveur du public de Sao Paulo

Le public, justement, semble être la principale satisfaction de Daniel Ricciardo quand il est sur ce GP : "La ligne droite de départ/arrivée est très étroite, donc si votre emplacement sur la grille est à l’extérieur, vous êtes à quelque chose comme deux mètres de la tribune principale. Vous espérez vraiment qu’ils vous aiment parce que sinon vous êtes une cible très facile quand vous mettez votre casque!"

"C’est un bon moment. Beaucoup de bruit, beaucoup de klaxons, de trompettes, de tambours. Comme à Mexico, c’est le public que vous voulez pour un Grand Prix. Les Brésiliens sont cools," conclut-il.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Brésil
Circuit Autódromo José Carlos Pace
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Preview
Tags preview, sao paulo