Ricciardo avait une perte aéro "considérable" sur sa McLaren

Daniel Ricciardo a désormais une explication : son fond plat a été endommagé au départ du Grand Prix de Bahreïn, dans le choc subi avec Pierre Gasly.

Ricciardo avait une perte aéro "considérable" sur sa McLaren

"J'espère avoir des dégâts, ça expliquerait mon rythme", confiait Daniel Ricciardo dimanche à l'arrivée du Grand Prix de Bahreïn. Non seulement il avait vu juste, mais il sera donc rassuré par la découverte faite par son écurie depuis. Septième de la course, sa toute première sous les couleurs de McLaren, le pilote australien a bel et bien souffert du contact provoqué après le départ par Pierre Gasly, dans lequel ce dernier a notamment laissé son aileron avant.

Qualifié en sixième position sur la grille de départ, Ricciardo a marqué des points précieux mais déplorait l'écart de performance avec Lando Norris, quatrième sous le drapeau à damier avec une vingtaine de secondes d'avance sur son coéquipier. "J'avais l'impression d'être de plus en plus lent au fil de la course", s'interrogeait Ricciardo. "Dans le premier relais avec les tendres, je m'accrochais plus ou moins à Lando et Charles [Leclerc], mais ensuite, avec les mediums, ils se sont échappés, et c'était encore pire avec les durs. J'ai eu l'impression que ça se dégradait au fil de la course."

Lire aussi :

En menant les traditionnelles inspections d'après-course, McLaren a finalement constaté qu'il y avait bel et bien des dégâts sur la MCL35M, consécutifs au contact avec Gasly. Les performances du font plat ont été affectées, entraînant une perte "considérable" d'appui aérodynamique.

"Après la course, nous avons découvert des dégâts sur le fond plat de Daniel, suite à l'impact avec Pierre qui lui est rentré dedans au début de la course", confirme Andreas Seidl, directeur de McLaren. "L'étendue des dégâts nous a coûté une quantité considérable d'appui aérodynamique. Malgré la perte de performance, Daniel a fait parler son expérience pour gérer les problèmes et marquer des points importants pour l'équipe. Nous avons désormais hâte d'être au prochain Grand Prix."

Le contact entre Gasly et Ricciardo a surtout gâché la course du Français, qui a même été contraint à l'abandon en fin d'épreuve. L'Australien, lui, a confié n'avoir rien senti sur le moment : "Pour être honnête, je n'ai pas senti [la touchette]. On m'a dit que [Gasly] avait des dégâts et je ne l'ai vu qu'à la fin de la course. Je lui ai demandé ce qui s'était passé et il m'a répondu qu'il m'était rentré dedans. Je n'étais pas au courant".

La moisson de points de McLaren à Bahreïn demeure positive, puisqu'avec 18 unités dans son escarcelle, l'écurie de Woking s'est installée au troisième rang du championnat constructeurs à l'issue de ce premier rendez-vous, derrière Mercedes et Red Bull Racing.

partages
commentaires
Tsunoda remarqué, encensé, mais encore plus ambitieux !

Article précédent

Tsunoda remarqué, encensé, mais encore plus ambitieux !

Article suivant

Russell optimiste : Bahreïn était "le pire scénario" pour Williams

Russell optimiste : Bahreïn était "le pire scénario" pour Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes McLaren
Auteur Basile Davoine
Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021