Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon

Avec un septième abandon de la saison au Grand Prix des États-Unis, Daniel Ricciardo cumule davantage de retraits en course que tous ses concurrents, et ne cache manifestement plus sa fureur.

Ricciardo a "mis son poing dans le mur" après son abandon
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H et Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 en lutte
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing soutient les West Coast Eagles dans la finale de l'AFL
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, monte dans le cockpit de sa monoplace
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, salue les fans

Quatrième sur la grille de départ à Austin, Daniel Ricciardo s'est maintenu dans cette position en début de course malgré l'assaut de Sebastian Vettel au premier tour, qui a résulté en un léger contact entre les deux monoplaces et un tête-à-queue pour le pilote Ferrari.

Lire aussi :

Ricciardo a toutefois été trahi par un problème technique dès le neuvième tour de la course, son unité de puissance Renault s'éteignant soudainement et le contraignant à l'abandon. Le futur pilote du Losange a vu son coéquipier Max Verstappen, quant à lui, remonter de la 18e à la deuxième place à l'arrivée.

"C'est vraiment dommage pour Daniel, je suis extrêmement déçu pour lui", déplore le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, au micro de Sky Sports F1. "Cela semble identique au problème d'unité de puissance qu'il a eu à Bahreïn, où elle s'est juste complètement éteinte – ça se voit au milieu du virage. Il faisait une course solide et aurait été au rendez-vous également. C'est vraiment frustant pour lui. Il a évacué sa frustration en mettant son poing dans le mur, ce qu'on ne peut que comprendre."

"Je suis sûr qu'il va en dire deux mots à son futur employeur, c'est vraiment frustrant qu'il ne cesse d'abandonner en ce moment. Il ne rejette aucunement la faute sur l'équipe, il sait que nous faisons tout ce que nous pouvons, c'est comme ça. Espérons avoir suffisamment de pièces moteur pour qu'il ne soit pas pénalisé."

Espoirs pour Mexico

Une pénalité lors de la prochaine course, dans une semaine à Mexico, serait en effet dommageable, car Red Bull se montre généralement compétitif sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez – l'an passé, Max Verstappen s'était qualifié deuxième et avait remporté la victoire.

"Je pense que tous deux peuvent être compétitifs à Mexico. Nous avons gagné et dominé l'an dernier. À cette altitude, les moteurs ne peuvent pas respirer et c'est plus serré, cela nous donne une chance. Il nous manque ces chevaux, et cela nous donnera de meilleures chances le samedi", conclut Horner.

Toujours est-il que Ricciardo n'a marqué que 50 points lors des dix derniers Grands Prix en date, avec cinq abandons à la clé, quand Verstappen en a engrangé 123.

partages
commentaires
Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension

Article précédent

Pénalisé au Mexique, Grosjean flirte avec la suspension

Article suivant

Ocon disqualifié du GP des États-Unis

Ocon disqualifié du GP des États-Unis
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021