Ricciardo sent que la Red Bull RB13 "prend vie"

partages
commentaires
Ricciardo sent que la Red Bull RB13
Par : Fabien Gaillard
7 mars 2017 à 20:05

Au terme d'une journée de roulage raisonnable (89 tours), Daniel Ricciardo s'est dit heureux d'une RB13 qui commence "à prendre vie" à mesure que le roulage s'accumule.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sort de son garage
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13 avec des équipements de mesure
Des photographes autour de la Red Bull Racing RB13 de Daniel Ricciardo à son retour aux stands
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13 avec des équipements de mesure

Après la première semaine de tests, la Red Bull RB13 a été une grande inconnue, avec des performances en deçà de la concurrence et une attitude plus en retrait, même si aucune conclusion ne peut être tirée de ce constat.

D'autant plus que beaucoup, à commencer par Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, estiment que Red Bull en garde beaucoup sous le pied, au point même de ne pas véritablement rouler avec la RB13 qui sera celle de Melbourne.

En attendant, Daniel Ricciardo trace sa route, en portant son total depuis le début des essais hivernaux à 209 boucles, au terme d'une journée où il a pu essayer les différents mélanges tendres. "Nous avons été performants avec les tendres ce matin. Nous avons fait de bons relais avec. Nous avons été capables de commencer à faire de meilleurs relais de performance aujourd’hui, donc tout va bien."

"Nous avons essayé les supertendres et les ultratendres. Au final, mon meilleur temps était avec les ultratendres, mais ce n’était pas bien plus rapide qu’avec les tendres en fait."

Comme prévu, la Red Bull commence à monter en puissance en termes de rythme. "Je pense à nouveau que nous avons appris quelque chose aujourd’hui, mais bien sûr nous nous attendions à cela, à être plus rapides dès la sortie du garage. Globalement, nous sommes heureux de ce que nous avons fait ce matin par rapport à où nous étions la semaine passée. Je sens que la voiture commence à prendre vie."

"On ne garde pas deux secondes sous le pied"

Interrogé sur les propos de Wolff et son soupçon de dissimulation de la part de la structure autrichienne, l'Australien assure qu'il n'y a rien d'anormal : "Pour le moment, il n’y a pas de grand secret ou quoi que ce soit. On ne garde pas deux secondes sous le pied. Mais oui, nous sentons véritablement que nous pouvons encore tirer plus de la voiture, mais je pense que tout le monde le peut, probablement. Pas Williams j’espère, j’espère que c’était leur meilleure journée."

"Mais je pense que Ferrari, Mercedes, peuvent évidemment en tirer plus. Une fois que ce sera le cas, nous verrons. Mais ça semble bon. C’est ma troisième journée dans la voiture, je dirais que du premier au deuxième puis du deuxième au troisième jour, je suis de plus en plus heureux du rythme."

Aussi quand il lui est demandé, sur la base de ce qu'il a vu depuis cinq jours, si Ferrari semble en bonne avoir une longueur d'avance dans la hiérarchie, il explique : "Ils semblent rapides. Je suis sûr que Mercedes va aussi être rapide. Mais, oui, ils semblent bons. Même si Williams n’a pas beaucoup roulé la semaine passée, je pense qu’aujourd’hui ils ont bien roulé. En fait, je pense qu’ils sont assez bons aussi. Ils ont montré cela aujourd’hui. Ça va être intéressant je pense. Melbourne va être une jolie petite histoire."

Et dans ce cas, où se trouve Red Bull dans cette potentielle hiérarchie ? "Je n’en suis pas sûr. Nous sommes plus ou moins là. Nous sommes assez proches."

Enfin, quand il s'agit d'évoquer les problèmes de fiabilité rencontrés par Renault, Ricciardo essaie de ne garder que le positif des quelques difficultés du motoriste français. "Écoutez, de la façon dont je le vois, j’essaie d’être plus positif et il est mieux d’avoir le problème maintenant que plus tard, donc j’imagine que le positif avec les problèmes que l'on en comprenne la raison." 

"On a du temps pour examiner les soucis. Donc, oui, je pense que pour nous aujourd’hui c’était bien, le temps de piste que nous avons manqué n’était dû à rien en dehors du moteur. Donc pour nous la fiabilité a été bonne. Espérons que ça continue comme cela."

Article suivant
Ocon engrange 142 tours sans le moindre problème

Article précédent

Ocon engrange 142 tours sans le moindre problème

Article suivant

Wehrlein termine sa première journée "sans douleur"

Wehrlein termine sa première journée "sans douleur"
Charger les commentaires