Ricciardo a mis le feu !

Après avoir frôlé le pire suite à une explosion de son moteur lors des essais libres hier, le pilote Red Bull s'est chargé de mettre lui-même le feu en course à Shanghai ce dimanche.

Parti sixième sur la grille de départ, Daniel Ricciardone semblait pas destiné à venir se mêler à la lutte pour la victoire, mais le coup de poker stratégique joué par son équipe lors de l'intervention de la voiture de sécurité a joué en sa faveur. 

Après avoir profité des malheurs de son coéquipier Max Verstappen, parti à la faute en attaquant Lewis Hamilton, l'Australien a donné la leçon en tirant la quintessence de ses pneus neufs pour doubler un à un ses adversaires : Hamilton, puis Vettel et enfin Bottas !

Propulsé en tête du Grand Prix, Ricciardo ne l'a plus lâchée pour aller décrocher la sixième victoire de sa carrière, en spécialiste des scénarios rocambolesques. 

"Je ne sais pas, on dirait que je ne gagne jamais des courses ennuyeuses !" s'amuse le vainqueur du jour en arborant son légendaire sourire. "C'est toujours fun. C'était inattendu. Il y a 24 heures, je m'attendais à partir en fond de grille. Merci aux gars, ils sont justement récompensés de leur travail. Les mécaniciens de Red Bull Racing ont travaillé d'arrache-pied."

"C'était trépidant, j'ai vu le panneau SC au virage 14 et ils m'ont appelé au stand. C'était décisif. L'équipe a pris cette décision décisive."

"L'équipe a fait un double arrêt sous Safety Car, cela nous a donné de l'adhérence au restart. Nous ne pensions pas que ça allait durer si longtemps, mais c'était fun. Une fois conscients que nous avions le rythme, c'était fou, vraiment très fun. Je ne sais pas quoi dire d'autre. En EL3, je pensais partir du fond de grille. L'équipe est récompensée d'avoir réussi à participer aux qualifications."

"J'imagine que le plan était d'essayer de tenir. Gagner, c'est sympa, mais nous ne savons pas vraiment... Notre rythme était très bon aujourd'hui, mais ça va s'équilibrer en Europe. Les trois équipes ont eu leurs moments. C'est une bonne journée."

Le dépassement sur Hamilton peu après la relance de la course a clairement été l'autre des instants déterminants dans la remontée de Ricciardo vers la victoire : "J'ai vraiment pris du plaisir. Nous avions les pneus tendres, donc je savais pouvoir tirer davantage du freinage que lui. Parfois, on n'a qu'une chance. J'ai tiré le meilleur de toutes les opportunités."

La dernière de ces opportunités s'étant présentée face à Bottas, encore fallait-il plonger à l'intérieur du Finlandais avec une grande autorité pour prendre les commandes. "C'était dur, mais fair-play", commente Ricciardo. "J'ai vu sa défense, et j'ai réfléchi à avorter... non, je plaisante ! Les pneus étaient très en forme. Au pire, je serais sorti large et j'aurais tenté ailleurs."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Course
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags shanghai