Ricciardo termine sa "remontée fantastique" au pied du podium

Parti en fond de grille, le pilote australien aurait presque pu lutter pour la troisième place. Un résultat qui tranche avec la course difficile vécue par son coéquipier à Monza.

Ricciardo termine sa "remontée fantastique" au pied du podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, met son casque
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, dans les graviers, avec une crevaison
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, touche Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, avec une crevaison

Quitter Monza avec 13 points de plus au compteur est presque inespéré pour Red Bull, compte tenu des décisions prises en début de week-end pour purger de lourdes pénalité moteur. Et pourtant, l'écurie de Milton Keynes pourrait presque nourrir des regrets, car Daniel Ricciardo a terminé au pied du podium tandis que Max Verstappen a accroché le point de la dixième place malgré un accrochage. 

En s'élançant du fond de la grille, Daniel Ricciardo est parti le couteau entre les dents et a profité de sa stratégie décalée. Avec un premier relais en pneus tendres, l'Australien est revenu jusqu'aux avant-postes, retardant au maximum son arrêt au stand pour notamment prendre le dessus sur Lance Stroll et Esteban Ocon. Quant à Kimi Räikkönen, il est allé le chercher à la force du poignet, grâce à un dépassement superbe dans la première chicane.

"On revenait sur le podium, on rattrapait Seb [Vettel] à une seconde au tour à un moment, mais il a pu reprendre un peu le rythme je pense, alors que j'utilisais tout ce que j'avais dans les pneus", raconte Ricciardo. "C'est un peu comme la course de 2014, on a dépassé dans le peloton et on a créé quelques moments forts. Kimi [Räikkönen] a piloté de manière propre, mais j'aurais fait ça sur n'importe quel autre pilote ! Quand vous revenez dans le peloton vous ne vous inquiétez pas de qui vous affrontez. Je suis content de l'avoir réussi."

"Le premier relais s'est mieux passé que prévu. Je pense que j'ai eu des contacts dans les premières chicanes, et les pneus ne me semblaient pas très bons. Une fois qu'on a eu de l'air frais, on avait un bon rythme et on a pu faire l'overcut." 

Ricciardo, "l'un des meilleurs dépasseurs"

Depuis le muret des stands, Christian Horner a apprécié de bout en bout la performance de son pilote. "Il a eu trop de patinage au départ et il s'est retrouvé derrière, mais ensuite, il s'est attelé à la tâche et il a réalisé une remontée fantastique", se réjouit-il au micro de Sky Sports. "Je pense que c'est l'un des meilleurs dépasseurs, sa capacité à freiner plus tard sans manquer son point de freinage est impressionnante."

"Nous avions une bonne voiture aujourd'hui, et je pense que notre stratégie d'utiliser le pneu tendre d'abord a porté ses fruits", ajoute le directeur de Red Bull Racing. "Finir à quelques secondes de Sebastian après avoir été si loin au premier tour, c'est un superbe résultat. Stratégiquement, il fallait prendre la pénalité ici. Mercedes était dans une autre dimension aujourd'hui. Singapour, avec ces moteurs neufs, devrait être un meilleur circuit pour nous."

Verstappen pas verni

La satisfaction générale contraste avec la déception à nouveau ressentie par Verstappen. Cette fois, le Néerlandais a été épargné par les ennuis techniques. Il a même pris un superbe envol, le plaçant huitième au terme du premier tour après être parti treizième. Mais un contact avec Felipe Massa dans la première chicane a gâché sa course, l'obligeant à basculer sur une stratégie à deux arrêts. Et ce n'est pas la dixième place arrachée à Kevin Magnussen qui changera le bilan que porte le jeune pilote.

"Les moments-clés ? Ma course s'est finie après trois tours, globalement", déplore Verstappen. "On a démarré en pneus tendres, j'ai eu une crevaison et j'ai dû faire deux arrêts. Mais que voulez-vous faire ? J'ai réalisé une course plutôt bonne, c'est déjà ça. Je ne pense pas qu'il y ait eu un incident avec Magnussen, et je m'en fiche. Daniel [Ricciardo] a terminé quatrième donc je pense que la voiture fonctionnait très bien. On espère qu'à Singapour on pourra se battre pour le podium."

partages
commentaires
Sixième, Ocon ne "pouvait pas faire grand-chose de plus"

Article précédent

Sixième, Ocon ne "pouvait pas faire grand-chose de plus"

Article suivant

McLaren : Probable qu'Alonso reste si c'est une McLaren-Renault

McLaren : Probable qu'Alonso reste si c'est une McLaren-Renault
Charger les commentaires
Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie Prime

Comment s'est dessinée la victoire d'Ocon au GP de Hongrie

Le Grand Prix de Hongrie 2021 est une course très spéciale qui, sans nul doute, rejoint la liste des plus beaux GP de l'Histoire de la Formule 1. L'événement s'est divisé en trois intrigues, et toutes plongent leurs racines dans le spectaculaire carambolage du premier tour.

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Formule 1
3 août 2021
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021