Ricciardo a tellement brillé qu'il en a des regrets !

En leader, Daniel Ricciardo a conduit Renault à un excellent résultat d'ensemble lors du GP de Belgique, bien suivi par Esteban Ocon. L'Australien pense qu'il aurait pu lutter pour le podium.

Ricciardo a tellement brillé qu'il en a des regrets !

Parti quatrième sur la grille de départ, arrivé quatrième, Daniel Ricciardo a livré une course particulièrement solide lors du Grand Prix de Belgique. L'Australien nourrit même quelques regrets, estimant qu'il aurait pu venir chatouiller Max Verstappen pour la troisième place si la voiture de sécurité n'avait pas perturbé le premier relais.

Dès le départ, le pilote Renault a tout tenté pour prendre le dessus sur son ancien coéquipier chez Red Bull, se portant même à sa hauteur sans toutefois parvenir à le dépasser. L'intervention du Safety Car en raison de l'accident entre George Russell et Antonio Giovinazzi a ensuite changé la donne, contraignant les leaders à anticiper leur premier arrêt. Sauf que Sergio Pérez et Pierre Gasly sont restés en piste et se sont intercalés entre Verstappen et Ricciardo. "Nous avions le rythme, beaucoup de rythme, et j'étais un peu frustré", admet Ricciardo au micro de Sky Sports. "Ça ne venait pas de nous, la stratégie de Gasly et Pérez a fait tampon entre Max et moi au restart. Sans ça, je pense que nous aurions pu nous accrocher à lui avec les pneus durs. Je ne sais pas si nous aurions pu le doubler, mais nous aurions eu une bien meilleure chance."

Lire aussi :

Nul ne le saura, mais le second relais avec les pneus durs corrobore cette thèse. Avec une R.S.20 taillée pour Spa-Francorchamps avec peu d'appui aérodynamique, Ricciardo a fait des merveilles, au point même de s'offrir le point du meilleur tour en course dans la dernière boucle ! "J'ai vraiment eu l'impression que le bouchon avait sauté dès que j'ai doublé Gasly", précise-t-il. "En me battant avec Pérez et Gasly, les pneus surchauffaient donc ça a pris quelques tours. Je n'ai pas tout mis sur la table, je l'ai fait dans le dernier tour."

Ocon égale le meilleur résultat de sa carrière

Malgré cette pointe de regret, Ricciardo égale son meilleur résultat avec Renault, tandis que l'écurie française fait le plein de points. Car Esteban Ocon était au diapason de son coéquipier, tout en étant lui aussi victime de la voiture de sécurité, qui a permis à Alexander Albon de se glisser devant lui lors du double arrêt au stand exécuté par le Losange. Tenace, Ocon a repris le dessus sur le pilote Red Bull dans le dernier tour afin de finir cinquième, égalant pour sa part son meilleur résultat en F1 à ce jour.

"Pour moi c'est un super résultat", se réjouit le pilote tricolore au micro de Canal+. "C'est, je pense, le meilleur résultat que l'équipe a depuis un bon moment. C'est sûr qu'il y en a eu d'autres mais quatrième et cinquième, après un week-end comme la semaine dernière, ça fait du bien. Depuis le début du week-end la voiture fonctionnait super bien. En plus Daniel arrive à faire le meilleur tour en course, donc ça veut dire qu'il y avait vraiment du potentiel. On va continuer à analyser, voir ce que l'on peut encore mieux faire. Mais on est là, on est enfin arrivés et ça fait plaisir !"

Interrogé sur les progrès de la Renault, forcément bien aidés par la nature du tracé belge, Ocon ne s'en cache pas et attend avec impatience le rendez-vous de Monza pour capitaliser sur cette excellente forme. "Il y a un peu les deux : il y a le travail et bien sûr le circuit qui est bon pour notre voiture", souligne-t-il. "Je pense que Monza a un peu les mêmes caractéristiques donc on va essayer de faire pareil, voire mieux.

partages
commentaires
Gasly tassé par Pérez avant le Raidillon : "Je n'allais pas lâcher"

Article précédent

Gasly tassé par Pérez avant le Raidillon : "Je n'allais pas lâcher"

Article suivant

Leclerc et le calvaire Ferrari : "Ça ne peut pas continuer comme ça"

Leclerc et le calvaire Ferrari : "Ça ne peut pas continuer comme ça"
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021