Ricciardo : "Nous sommes en colère et frustrés"

Suite à la disqualification des deux R.S.19 à Suzuka, Daniel Ricciardo décrit une écurie Renault agacée et frustrée, mais prête à transformer ces sentiments en motivation supplémentaire à Mexico.

Ricciardo : "Nous sommes en colère et frustrés"

À son arrivée à Mexico, Daniel Ricciardo n'a pas caché sa déception d'avoir perdu le bénéfice de sa sixième place au Grand Prix du Japon, rétrogradant du même coup à la 12e place du championnat. Néanmoins, l'Australien insiste sur la motivation que tout le clan Renault souhaite tirer de cette nouvelle déconvenue, dans une année décidément bien compliquée dans les rangs du Losange.

Suite à la réclamation portée juste après la course de Suzuka par l'écurie Racing Point, Renault a appris mercredi soir la disqualification de ses deux monoplaces, qui avaient terminé dans les points lors du dernier Grand Prix. Réflexion faite, l'équipe tricolore a renoncé à faire appel, souhaitant passer à autre chose bien qu'ayant mis en lumière une décision à ses yeux "subjective" et paradoxale. Cette volonté d'enchaîner pour tenter de conclure au mieux la saison est partagée par Ricciardo.

Lire aussi :

"C'est fait, et la course a eu lieu il y a deux semaines", essaie de balayer le pilote australien. "J'ai fait ce que j'ai pu pour la réussir, je pense que c'était une bonne course. Mais les points sont envolés désormais. Je n'aurais rien pu faire différemment. J'ai appris la nouvelle, j'étais frustré, car ces huit points auraient été chouettes pour moi. Maintenant je regarde juste les vidéos embarquées de mon tour de pole position l'an dernier, pour m'enthousiasmer en vue de cette course. Nous devons aller de l'avant, car si nous continuons à nous attarder sur les malheurs ou les circonstances que nous avons rencontrés cette année, on sera toujours en train de s'apitoyer sur notre sort."

"Toujours quelque chose en travers de notre chemin"

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.19

Recruté à prix d'or pour devenir la figure de proue du projet Renault, l'ex-pilote Red Bull vit une première saison sous ses nouvelles couleurs qui n'a rien d'un long fleuve tranquille, et reconnaît volontiers que la pression est inévitablement accentuée. Son sentiment alors que l'exercice 2019 est celui de n'avoir jamais pu confirmer un résultat, avec un grain de sable qui n'était jamais loin pour enrayer les belles promesses.

"On s'attendait à ce que l'équipe continue sur sa lancée de l'année dernière avec des attentes élevées, et ça n'a pas vraiment été le cas jusqu'à présent", déplore Ricciardo. "Et lorsque quelque chose se passe, autre chose comme ça [la disqualification de Suzuka] se produit, ou comme ma pénalité à Singapour. Ça a été dur pour nous d'avoir une dynamique et une véritable série. On dirait qu'il y a toujours quelque chose en travers de notre chemin. Mais si l'on reste les bras croisés en se disant 'pauvres de nous', on n'avance pas."

"Parfois, ce n'est pas le plus agréable des sports", ajoute-t-il, faisant écho à ce même sentiment de frustration qu'il avait ressenti en 2018 chez Red Bull quand le manque de fiabilité ne le lâchait pas. Mais Ricciardo apprécie encore et toujours "le défi" à relever en F1. "Même après ce qui s'est passé avec le résultat du Japon, je le vois dans l'équipe", conclut-il. "Oui, nous sommes en colère et frustrés, mais nous nous disons tous : 'On s'en fout, allons récupérer les points perdus'. On utilise les mauvais jours comme une motivation, et les bons jours, on les apprécie. C'est important de célébrer les belles journées."

partages
commentaires
Kubica : "Je n'ai jamais remis l'équipe en cause"

Article précédent

Kubica : "Je n'ai jamais remis l'équipe en cause"

Article suivant

Bottas révèle un temps de réaction spectaculaire à Suzuka

Bottas révèle un temps de réaction spectaculaire à Suzuka
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021