Ricciardo : Renault a "le courage de faire des changements"

Daniel Ricciardo a salué les décisions fortes prises par l'écurie française ces dernières semaines, avec notamment un recrutement important pour son département aéro.

Ricciardo : Renault a "le courage de faire des changements"

Alors que va se conclure sa première saison sous les couleurs de Renault, non sans avoir connu des difficultés et des déceptions malgré un défi qu'il savait particulièrement compliqué à relever à court terme, Daniel Ricciardo se veut optimiste pour l'avenir. L'Australien salue les décisions fortes prises par l'écurie française, qui vient d'annoncer une restructuration de son département aéro et l'arrivée de deux ingénieurs reconnus, Pat Fry et Dirk de Beer.

Lire aussi :

"Quand je suis arrivé dans l'équipe, il y avait encore des choses qui bougeaient", souligne le transfuge de Red Bull. "C'est certain, cette année n'a pas encore été parfaite. Il y a encore des choses qui bougent et, j'imagine, des tentatives pour ordonner certains domaines. Avec Pat qui arrive – je ne l'ai pas encore rencontré, et je n'ai jamais travaillé avec lui auparavant –, il y a beaucoup d'expérience, alors j'ai hâte. Je crois que c'est encore plus vrai si je me fie à ce que je vois dans l'équipe, ils savent qu'il y a encore des domaines dans lesquels nous pouvons être meilleurs, alors le fait qu'ils agissent pour ça, c'est une initiative que j'apprécie. Nous verrons s'il s'agit des bonnes décisions. Mais je respecte le fait d'avoir le courage de faire des changements."

"On est partis de loin..."

Dans cet exercice 2019 trop irrégulier pour espérer consolider la quatrième place acquise l'an passé au championnat constructeurs, Renault a même vu McLaren lui passer devant dans la hiérarchie, avec une motorisation identique. À deux Grands Prix de la fin du championnat, l'écurie de Woking possède 38 points d'avance sur celle d'Enstone, et Ricciardo insiste sur la priorité qui est d'abord de réduire l'écart au maximum.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team R.S.19

"Ils [McLaren] constituent notre objectif cette année, mais maintenant que nous sommes en fin de saison, nous devons accepter le fait qu'ils ont été meilleurs que nous, et qu'à plusieurs reprises ils ont été plus rapides, c'est comme ça", admet-il. "Être déçu aujourd'hui de les voir devant nous n'a pas de sens, car je pense, comme je l'ai dit, que nous devons accepter qu'ils soient devant nous pour le moment. Je ne dis évidemment pas que nous allons abandonner pour les prochains Grands Prix, mais en vue de l'année prochaine, j'espère que nous pourrons les reprendre. Ils ont fait des progrès par rapport aux meilleurs, donc idéalement, nous pouvons faire ces progrès par rapport aux meilleurs aussi en nous rapprochant d'eux, plutôt qu'en les voyant régresser derrière nous."

À la tête des opérations à Enstone, Marcin Budkowski ne nie pas les difficultés rencontrées tout au long de l'année, alors qu'en parallèle Renault a réalisé des progrès sur la partie moteur à Viry-Châtillon. Néanmoins, il estime le fossé plus difficile à combler sur le plan du châssis.

"Au niveau du châssis, les écarts sont plus élevés [qu'au niveau des moteurs], et mettent du temps à être récupérés", assure-t-il. "On est partis de loin, ça a mis des années côté moteur à se reconstruire et pour arriver à ce niveau-là, et on est en train de faire le même boulot côté châssis à Enstone. On aimerait tous que ça aille plus vite, moi le premier, malheureusement ça ne va pas aussi vite que ça, et on se bat aussi contre des gens qui sont forts, qui sont compétitifs, qui ont des bonnes ressources, surtout ceux devant nous que nous avons pour objectif de rattraper. Ils ne nous attendent pas, ils sont expérimentés, ils sont talentueux et en plus ils sont plus que nous et mieux ressourcés que nous."

Marcin Budkowski sur le muret des stands

Marcin Budkowski sur le muret des stands

partages
commentaires
C'était un 13 novembre : Schumacher accroche Hill et le titre
Article précédent

C'était un 13 novembre : Schumacher accroche Hill et le titre

Article suivant

Pirelli confirme du changement pour de meilleurs pneus en 2021

Pirelli confirme du changement pour de meilleurs pneus en 2021
Charger les commentaires
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021