Ricciardo : Renault pensait en avoir fini avec les 14e places

Daniel Ricciardo a reconnu que son équipe Renault F1 et lui ont été déconcertés par certains des mauvais moments rencontrés durant la saison 2019.

Ricciardo : Renault pensait en avoir fini avec les 14e places

Daniel Ricciardo a rejoint Renault après avoir choisi de quitter Red Bull à l'été 2018. Son meilleur résultat en 2019 a été la quatrième position de Monza, mais il n'a terminé qu'à la neuvième place du classement pilotes alors que le Losange a glissé au cinquième rang chez les constructeurs. L'écurie n'est pas parvenue à surfer sur sa dynamique de progression lente mais sûre des saisons précédentes et a connu une campagne faite de hauts et de bas dans un milieu de peloton relativement indécis.

Lire aussi :

La Renault R.S.19 s'est révélée être une monoplace plus performante sur les tracés à faible appui, mettant ainsi en lumière ses faiblesses côté châssis. Côté moteur, la performance a semblé correcte mais divers problèmes de fiabilité ont frappé les hommes d'Enstone (comme le double abandon de Bahreïn alors qu'un double top 10 était à portée) qui ont, en plus, connu quelques déconvenues, tant en raison d'abandons que de l'épisode du Japon où l'écurie a été disqualifiée après une réclamation de Racing Point sur son système de répartition du freinage.

"Je m'attendais à des bas, et je pense que dans toute équipe, vous vous attendez à des bas parce que même si Mercedes est habitué à gagner, une quatrième place est un bas pour eux", a déclaré Ricciardo. "Les hauts allaient être dans la même veine : un top 5, peu importe. Mais les bas, parfois, nous ont laissés perplexes. Du genre : 'Nous ne devrions pas être aussi loin'."

Lire aussi :

"Nous n'allons pas être une voiture de top 5 à chaque course, mais être 14e ou autre, nous pensions que nous en avions fini avec ça. C'est là qu'il y a eu un peu plus, j'imagine, de perplexité et [un aperçu de] la réalité du travail que nous avions toujours à faire."

Malgré tout, Ricciardo se dit heureux de la manière dont son écurie a répondu à ces difficultés, qui ont selon lui "alimenté le feu" de Renault, qui a essayé de se sortir de cette zone sans penser qu'il s'agissait de son niveau intrinsèque et sombrer dans un état d'esprit peu combatif. 

Avec Scott Mitchell et Jonathan Noble 

partages
commentaires
Bilan 2019 - Au fond du trou, Gasly a su rebondir

Article précédent

Bilan 2019 - Au fond du trou, Gasly a su rebondir

Article suivant

Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton

Vidéo - Le tour embarqué de Rossi dans la Mercedes de Hamilton
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021