Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari

Daniel Ricciardo assure qu'il est entièrement investi à long terme dans le projet de Renault en F1 et qu'il ne cherche pas une autre option, alors que son contrat arrive à son terme en fin de saison.

Ricciardo fait de Renault sa priorité et ne pense pas à Ferrari

Vainqueur de sept Grands Prix, Daniel Ricciardo a quitté Red Bull au terme de la saison 2018 pour rejoindre Renault avec un accord de deux ans, mais celui-ci arrive à son terme en fin d'année et l'Australien n'a pas de contrat pour 2021. On lui a prêté des discussions avec Ferrari, après une première saison difficile avec la marque française, durant laquelle il n'a pas signé de podium, avec une quatrième place en guise de meilleur résultat en Italie.

L'Australien a été cité comme un possible remplaçant à Sebastian Vettel, et a déclaré plus tôt cette année qu'il "répondait à tous les appels" au sujet de l'année prochaine. Il a d'abord éludé le sujet lorsqu'il lui a été demandé s'il aimerait piloter pour Ferrari, répondant simplement que Vettel était "un gars bien", puis il a rappelé qu'il était engagé à long terme avec Renault, dans le but de viser des victoires et des championnats.

"Je répondrai à des appels, c'est sûr, mais je veux avant tout que cela fonctionne", a déclaré Ricciardo au sujet de ses relations avec Renault. "Je ne veux pas donner l'impression que je suis venu chez Renault uniquement pour quitter Red Bull, et que j'attends la prochaine grosse équipe. Je veux vraiment que ça fonctionne."

Lire aussi :

"L'étape à franchir est de faire mieux cette année que la saison dernière, et j'espère tirer assez de [la voiture] cette année, afin que cette aventure continue après mon contrat de deux ans. C'est le scénario idéal. Il est trop tôt pour parler d'autres possibilités au conditionnel, et d'un avenir ailleurs. On ne veut pas faire d'histoires, nous n'avons même pas commencé la saison, donc je ne pense pas à 2021. Je ne peux pas encore y penser."

Chez Ferrari, Vettel aborde lui aussi sa dernière année de contrat, mais le directeur Mattia Binotto a déclaré récemment que le quadruple Champion du monde était "la première option" pour faire équipe avec Charles Leclerc la saison prochaine. Le Monégasque a signé un nouveau contrat avec la Scuderia en fin d'année dernière et sera lié à l'équipe jusqu'en 2024. Carlos Sainz est également cité comme remplaçant potentiel de Vettel, mais celui qui a terminé sixième du championnat l'année dernière au classement botte aussi en touche.

"Je ne sais pas, pour l'instant je ne suis pas intéressé de savoir si Sebastian sera un catalyseur [sur le marché des transferts]", tempère l'Espagnol. "Comme vous le savez, je suis très heureux chez McLaren. Je sens que je fais partie de ce projet à moyen ou long terme, et pour être franc, je ne pense à rien d'autre. Je veux que cette année représente un pas en avant par rapport à 2019, et que l'on continue à travailler dans la même direction, avec les mêmes objectifs, et nous verrons ce qui se passe."

partages
commentaires
Renault juge l'approche de Racing Point "un peu inquiétante"

Article précédent

Renault juge l'approche de Racing Point "un peu inquiétante"

Article suivant

Ferrari a déjà envisagé puis abandonné l'idée d'un système DAS

Ferrari a déjà envisagé puis abandonné l'idée d'un système DAS
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021