Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault

Daniel Ricciardo estime que les progrès réalisés par Renault au niveau de l'unité de puissance sont excitants, alors que l'équipe franco-anglaise pose les roues dans le temple de la vitesse de Monza ce week-end.

Ricciardo et Sainz élogieux au sujet des progrès de Renault

Renault a subi un déficit de puissance face à Mercedes et Ferrari ces dernières années, mais le motoriste français semble désormais resserrer l'écart à ce niveau depuis 2019. Un pas en avant semble avoir été fait depuis l'introduction de la nouvelle spécification du moteur, le week-end dernier, en Belgique. Au point de gonfler à bloc le moral de Daniel Ricciardo, qui s'attend à des choses intéressantes pour le Grand Prix d'Italie, où une large proportion du tour est passée à pleine charge d'accélération.

"Nous avons clairement [progressé] et cela peut se voir du point de vue de la puissance : nous avons beaucoup progressé cette année. La semaine dernière, à Spa, nous avions une voiture assez fluide dans les lignes droites, et c'est bien ! Cela donne clairement de l'optimisme en arrivant ici et je suis vraiment excité à l'idée de courir ici. C'est toujours une course que j'apprécie. Je pense que ce sera OK et pas l'une de ces courses que l'on regarde en se disant : 'oh, ça ne va pas être une bonne piste pour nous'. Je pense que ce sera OK."

C'est bien l'unité de puissance Renault qui créait beaucoup de frustration à l'Australien, l'an dernier, lorsqu'elle était embarquée dans le châssis Red Bull, dont les qualités étaient par ailleurs supérieures à celles de l'équipe d'usine Renault. Néanmoins, Ricciardo indique que la concentration de l'équipe d'Enstone se porte désormais sur le fait de faire progresser la voiture au niveau nécessaire.

"Toutes ces années chez Red Bull, c'était : 'l'unité de puissance, encore l'unité de puissance. La voiture est parfaite, mais regardez l'unité de puissance' ! Mais en fait, cette année, je trouve qu'ils [Renault] ont beaucoup progressé et que nous devons simplement faire progresser l'auto. Le plus important en F1 est l'aéro, l'appui. Bien sûr, il y a d'autres choses sur la voiture qui ne sont pas parfaites, comme les suspensions, mais [le focus] est sur l'aéro et l'appui, et le fait d'être efficaces, car l'on peut avoir bien plus d'appui mais être vraiment lent en ligne droite et cela n'a pas de sens : il faut donc travailler sur l'efficacité. C'est dans ce domaine que McLaren a fait du bon boulot cette année. Ils sont en mesure de produire le même appui avec moins de traînée et ils peuvent ainsi conserver un peu plus de vitesse en ligne droite et rouler avec plus d'appui."

Lire aussi :

Sainz loue les progrès et relativise les soucis de fiabilité

Renault a tout de même souffert de problèmes de fiabilité non négligeables cette année, dont une double défaillance sur les McLaren à Spa, le week-end dernier. Mais en dépit de cela, l'ensemble des pilotes propulsés par l'unité de puissance Renault se montrent heureux des progrès de puissance réalisés.

Carlos Sainz, qui a été contraint à l'abandon dans le premier tour du Grand Prix de Belgique, croit que Renault est revenu bien plus près de Mercedes et Ferrari que l'an dernier. "La performance moteur n'est pas notre principal problème en termes de compétitivité, car le pas en avant réalisé par Renault cette année par rapport à l'an dernier est très, très grand", commente l'Espagnol. "Ce n'est toujours pas au niveau de Ferrari et Mercedes du tout, mais au moins, nous sommes bien plus proches. Nous en sommes donc heureux. En termes de fiabilité, si l'on met tout en perspective, il y a eu un problème au 11e tour en Australie et un autre au premier, à Spa. À part cela, ça n'a pas été mauvais cette année, en fait. Je suis parvenu à réaliser une belle série de points avant la pause estivale, donc la fiabilité n'a pas été si terrible, n'est-ce pas ? Mais est-ce que ça pourrait être mieux ? Oui !"

partages
commentaires
Les pilotes s'attendent à des "jeux étranges" en qualifs à Monza
Article précédent

Les pilotes s'attendent à des "jeux étranges" en qualifs à Monza

Article suivant

EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes

EL2 - Leclerc et Hamilton dans un mouchoir et entre les gouttes
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021