Ricciardo - Sans Red Bull, la F1 n'aurait pas survécu

Daniel Ricciardo pense que la Formule 1 aurait risqué l'implosion si les équipes de Red Bull en avaient été écartées faute de moteurs.

Le sort de Red Bull Racing et de la Scuderia Toro Rosso est resté incertain une bonne partie de l'année, les deux équipes peinant à trouver un groupe propulseur compétitif pour 2016.

Et même si des solutions ont finalement été trouvées pour l'année prochaine, puisque Red Bull aura des moteurs Renault rebadgés et Toro Rosso des Ferrari version 2015, une solution à plus long terme doit toujours être finalisée.

Ricciardo, qui a risqué de se retrouver sans volant en cas de départ de Red Bull, pense que cette situation aurait affecté la discipline dans son ensemble – et qu'elle aurait pu ne pas s'en remettre.

Je pense que ce sport, essentiellement tel qu'il est maintenant... Je ne dis pas qu'il est en mauvaise posture, mais s'il perdait deux équipes, alors oui, il le serait,” a déclaré Ricciardo pour Motorsport.com lors d'une interview exclusive dans le cadre du festival Perth Speed. “Je ne pense tout simplement pas qu'il y survivrait.”

Pilote, pas politicien

Bien que les doutes concernant Red Bull s'avèrent toujours un problème pour le management de l'équipe, Ricciardo dit avoir été en mesure de se tenir à l'écart de la politique.

J'ai été suffisamment tenu au courant pour être confiant quant au fait d'être sur la grille l'année prochaine,” dit-il. “Je n'avais pas besoin de connaître les détails – ce sont mes affaires, mais pas vraiment mes affaires.”

J'étais simplement content de me concentrer sur le pilotage. Mais évidemment, je demandais à l'équipe ce qu'il en était et si je devrais chercher ailleurs.”

Propos recueillis par Andrew van Leeuwen

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags red bull, ricciardo