Ricciardo : "Nous avions l'une des voitures les plus rapides"

partages
commentaires
Ricciardo :
Par : Basile Davoine
25 mars 2018 à 09:26

Aucune Red Bull n'a terminé sur le podium du Grand Prix d'Australie, mais Daniel Ricciardo s'est montré grandement rassuré par le rythme de course de la RB14 à Melbourne.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 au départ
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, lors de la parade des pilotes
La voiture de Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, part en tête-à-queue devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, part en tête-à-queue devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18 Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 et Fernando Alonso, McLaren MCL33

La stratégie pneumatique décalée de Red Bull Racing n'a pas porté ses fruits à Melbourne, même si le rythme affiché par la RB14 de Daniel Ricciardo en fin de course est prometteur pour la suite. Parti depuis le huitième rang à cause de sa pénalité sur la grille, l'Australien a mené une course d'attaque à domicile, et s'est même retrouvé à lutter pour le podium en fin de course.

Blotti dans les échappements de Kimi Räikkönen tout au long du deuxième relais, il a représenté une menace constante pour le Finlandais. Mais la troisième place est restée inaccessible, sur un tracé où dépasser est un défi de tous les instants. 

"J'allais forcément être content aujourd'hui, rien qu'avec le fait de courir", confie Ricciardo à l'issue du Grand Prix. "On attend cette course avec tellement d'impatience que c'est dur d'apprécier la semaine qui la précède, mais ce matin, j'étais content quand je me suis réveillé. J'ai tout tenté avec Kimi. C'est un circuit étroit, c'est dur de dépasser. Nous allons voir ce qui va se passer lors des prochaines semaines."

"Nous sommes très proches du rythme de Ferrari. Je ne sais pas pour Seb [Vettel], mais nous avions l'une des voitures les plus rapides aujourd'hui, voire la plus rapide. Le rythme de course est bon. Même à la fin, je voyais Lewis [Hamilton], il était proche de nous. J'ai fait de mon mieux. J'ai essayé de mettre la pression à Kimi dans le dernier relais, j'ai essayé de provoquer quelque chose. Cela aurait été bien de partir plus près de l'avant."

Verstappen dans le dur

Si Ricciardo a donc connu une course positive marquée par une jolie remontée, ça n'a pas été le cas de son coéquipier. Passé à côté de la première ligne en raison d'une petite erreur lors des qualifications, Max Verstappen n'a pas connu meilleur dimanche. Surpris par Kevin Magnussen à l'extinction des feux, le Néerlandais a beaucoup attaqué en début de course pour tenter de reprendre le dessus sur le pilote Haas. Au point de partir en tête-à-queue dans le premier virage. Par chance, il a pu repartir mais a laissé des plumes dans la manœuvre, tout comme sa monoplace. Sixième sous le drapeau à damier, il n'a jamais pu réellement menacer Fernando Alonso

"Après un bon départ, je n'ai pas eu de chance au premier virage, j'ai été pris à défaut", soupire Verstappen. "Puis j'ai eu des problèmes d'équilibre, quelque chose s'était cassé sur la voiture et je perdais beaucoup d'adhérence. Je suis parti en tête-à-queue au premier virage. Je n'ai pas perdu beaucoup de places, mais on ne peut pas dépasser sur ce circuit. Nous avons quand même marqué des points."

Article suivant
Forcé à boire, Sainz a eu la nausée

Article précédent

Forcé à boire, Sainz a eu la nausée

Article suivant

Photos - La course du GP d'Australie 2018

Photos - La course du GP d'Australie 2018
Charger les commentaires