Ricciardo : Verstappen a été "trop gourmand" face à Hamilton

L'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton au Grand Prix de Bahreïn a déjà fait l'objet de nombreux débats. Daniel Ricciardo, quant à lui, a tendance à rejeter la faute sur son coéquipier.

C'est dès le deuxième tour de la course que Max Verstappen a attaqué Lewis Hamilton pour la dixième place, et à la sortie du premier virage, le Néerlandais a semblé tasser son rival vers le vibreur, provoquant un contact entre sa roue arrière gauche et la roue avant droite de la Mercedes. Ce contact allait provoquer une crevaison sur la Red Bull, et quelques instants plus tard, l'abandon : le différentiel était endommagé.

"Je vais être honnête", commente Daniel Ricciardo, interrogé à ce sujet. "Ça ne méritait pas de pénalité, mais ça me rappelle un peu [Nico] Rosberg et moi à Budapest [en 2015] : il ne cessait de me tasser, j'étais sur le vibreur à la sortie du virage et je n'avais nulle part où aller."

"Je crois que Max était déjà passé, mais je ne suis pas convaincu qu'il eût besoin de se déporter jusqu'au vibreur. Je pense que dans tous les cas, Max serait resté devant, il a juste été un peu trop gourmand."

Verstappen n'était pas tout à fait du même avis, convaincu que Hamilton aurait dû lui laisser davantage de place, mais selon Ricciardo, le Britannique n'a rien à se reprocher.

"J'ai entendu des gens dire que Lewis aurait pu lever le pied, mais il était là", souligne l'Australien. "À moins de sortir de la piste ou de freiner... C'est plus facile à dire qu'à faire. Lewis était sur une trajectoire si serrée par ailleurs qu'il n'allait pas passer le virage 2 rapidement. Même si Max était resté à l'extérieur, je pense qu'il serait resté devant. Il l'a un peu trop tassé, à mon avis."

Hamilton et Verstappen font la paix

C'est cet incident qui a mené à la polémique du "dickhead", Hamilton laissant échapper cette insulte à l'encontre de Verstappen alors qu'il observait les images de l'accrochage dans la cool-down room, ayant oublié la présence des caméras.

Bonne nouvelle : les deux hommes ont désormais fait la paix.

"En général, c'est en piste que je m'exprime", déclare Hamilton. "Après cet incident, ce n'est pas ce que j'ai fait. Mais je viens de voir Max, je lui ai dit que c'était toujours bien de montrer du respect. J'ai trouvé ça important d'aller lui parler, surtout parce que je suis le plus âgé de nous deux."

"Je lui ai serré la main et je lui ai dit que j'étais désolé pour la dernière course ; que ce soit sa faute ou la mienne, peu importe, c'est le passé. Espérons que cette marque de respect sera significative et maintiendra ce respect entre nous, car je pense que c'est important entre pilotes."

Propos recueillis par Scott Mitchell et Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing , Mercedes
Type d'article Actualités