Ricciardo à son tour victime de freins défaillants chez Red Bull

partages
commentaires
Ricciardo à son tour victime de freins défaillants chez Red Bull
Par : Basile Davoine
1 mai 2017 à 10:35

Le pilote australien a vu son Grand Prix de Russie tourner court dimanche, contraint à l'abandon quelques tours seulement après le départ à cause d'un problème de freins.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08, Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Daniel Ricciardo a connu à Sotchi son deuxième abandon en quatre courses. Après un départ qui lui a coûté des places, l'Australien n'a pas pu défendre ses chances, victime d'une défaillance de ses freins, partis en fumée à l'arrière droit. Une cruelle désillusion pour celui qui reste sixième du championnat avec 22 points, rejoint par Sergio Pérez.

"Le départ s'est très bien passé, j'étais visiblement plus rapide que ceux qui étaient devant moi, qui m'ont bloqué, ce qui fait que j'ai perdu mon élan", raconte Ricciardo. "J'étais à l'extérieur de la trajectoire et j'ai perdu des places, mais ça semblait parti pour être une belle bagarre."

"Après l'intervention de la voiture de sécurité, j'ai regardé dans mon rétroviseur pour voir où était la Force India, et j'ai noté que le frein arrière droit était en feu. Je l'ai indiqué à l'équipe, et ils m'ont dit de ramener lentement la voiture au stand. Malheureusement, ce problème ne pouvait pas être résolu et j'ai dû abandonner."

"C'est arrivé tôt dans la course, donc je ne sais pas à quel point la voiture de sécurité et les deux procédures de départ nous ont affectés, mais l'équipe enquêtera évidemment là-dessus."

Le scénario n'est pas sans rappeler celui du Grand Prix de Bahreïn, où Max Verstappen avait lui aussi perdu les freins en début de course, également après l'intervention de la voiture de sécurité. Néanmoins, si la conséquence est semblable, la défaillance pourrait être différente.

"Pour nous, c'était une véritable déception de perdre Daniel très tôt dans la course à cause d'un problème de frein arrière droit, immédiatement après le restart qui a suivi la voiture de sécurité", déplore Christian Horner, team principal de Red Bull Racing. "Nous devons comprendre exactement quelle est la cause de cette défaillance. L'issue semblait similaire à ce qui est arrivé à Max à Bahreïn, mais ça peut être un problème différent, donc ça nécessite une analyse."

Pour l'écurie de Milton Keynes, le week-end russe est à oublier tant la RB13 n'était pas à l'aise sur le tracé de Sotchi. Il marquait surtout le dernier rendez-vous réclamant de la patience avant d'inaugurer un nouveau package pour le retour en Europe, sur lequel l'écurie fonde beaucoup d'espoirs. Ricciardo, lui, joue pour le moment la prudence.

"Nous ne savons pas ce que nous apportera le nouveau package avant de l'avoir mis en piste dans quelques semaines, mais nous espérons qu'à Barcelone, ce sera la première étape pour nous rapprocher des leaders", espère-t-il.

Article suivant
Sauber aura des boîtes de vitesses McLaren en 2018

Article précédent

Sauber aura des boîtes de vitesses McLaren en 2018

Article suivant

14e course d'affilée dans les points pour Pérez !

14e course d'affilée dans les points pour Pérez !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Catégorie Course
Lieu Sochi Autodrom
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine
Type d'article Réactions