Pas de risque de surmenage pour Alonso, "avant tout pilote F1 McLaren"

Le programme sportif 2018 d'Alonso s'annonce copieux, avec F1 et WEC au menu, mais cela ne préoccupe aucunement son directeur chez McLaren, Zak Brown.

Pas de risque de surmenage pour Alonso, "avant tout pilote F1 McLaren"
Fernando Alonso, McLaren MCL32
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Phil Hanson, Lando Norris, Fernando Alonso
#23 United Autosports Ligier LMP2, P: Fernando Alonso
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso
Fernando Alonso, McLaren
#23 United Autosports Ligier LMP2: Fernando Alonso
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Zak Brown, directeur exécutif, McLaren Technology Group, lors de la conférence de presse
Fernando Alonso, McLaren, Zak Brown, directeur exécutif McLaren Technology Group
Fernando Alonso, McLaren
#8 Toyota Gazoo Racing Toyota TS050-Hybrid: Fernando Alonso

Zak Brown rappelle que l’un des points sur lesquels le management de l’équipe avait insisté au moment de permettre à Fernando Alonso de s’impliquer avec Toyota en WEC soit que celui-ci ne garde qu’une implication "extrêmement minimisée" dans les efforts du constructeur japonais.

Néanmoins, en plus des 24 Heures du Mans, ce sont plusieurs courses que l’Espagnol s’apprête à disputer cette saison avec Toyota, en complément de la saison F1 complète avec McLaren, qui disposera en 2018 de nouveaux espoirs venant avec l’unité de puissance Renault.

Brown a cependant rappelé, dans une déclaration à ses employés du McLaren Technology Center en ce début d’année, qu’Alonso demeurait "premièrement et avant tout un pilote F1 McLaren".

"Fernando est restreint au fait de seulement piloter la voiture [LMP1]", a-t-il tenu à expliquer au personnel de l'équipe. "Pour le moment, dans le domaine des apparitions commerciales, des engagements à l’égard des sponsors et d’autres choses de cette nature, c’est extrêmement minimisé."

Sans rentrer dans les détails du niveau d'implication qui sera requis en coulisse avec le team de Cologne pour préparer ses événements sportifs, Brown rassure en tout cas sur le fait qu'Alonso ne sera pas corvéable à l'envi pour des occasions promotionnelles.

"Sa relation avec Toyota est qu’il est en prêt de notre part. Nous sommes tombés d’accord avec Toyota et c’est ce qui lui permet de courir avec l’auto, sans pour autant voyager à travers le monde avec des engagements commerciaux."

"Tout a été fait pour minimiser ses déplacements et tout conflit potentiel avec les sponsors. Toyota n’en a pas tant que ça, et il n’y pas de conflit latent avec McLaren. Mais s’ils trouvaient un partenaire qui se heurtait à McLaren, nous ne laisserions par Fernando se balader dans une tenue d’un sponsor adverse. Il est aussi premièrement et avant tout un pilote McLaren, un pilote F1. Quand on pense à Fernando, voyons en lui un pilote McLaren F1 avant toute chose."

Pas de risque de surmenage

Brown estime aussi que l’autorisation de participer à tant de courses avec Toyota n’aurait jamais été donnée à Alonso par McLaren si le team avait pensé un instant que cela pourrait engendrer un risque de baisse de performance ou de condition physique de son pilote star pour le programme F1. "Non, pas du tout", assure-t-il avec fermeté.

Avec les cinq manches du calendrier WEC prévues, dont celle de Fuji qui a été décalée pour permettre à l’Espagnol de s’aligner aussi bien en F1 qu’en WEC sans clash de dates, le programme sera riche.

"Je me dis : que ferait-il autrement sur ces week-ends ? Il ne serait pas en train de tester une F1, il ne serait pas dans le simulateur. Il peut faire tant de choses. Nous avons tout ce qu’il nous faut côté F1, et sur ces week-ends, il serait en train de faire du karting, ou de jouer au golf ou [de faire] tout ce qui lui chanterait. Au lieu de cela, il sera dans une voiture de WEC avec Toyota. Il désire passer son temps libre dans des voitures de course."

Ainsi, contrairement à son ami Mark Webber, qui craint qu’Alonso ne puisse tirer un peu trop sur la corde, son patron se montre rassurant.

"Il sait dans quoi il se lance. Il est incroyablement bien préparé. Il est allé sur les 24 Heures de Daytona et a fait des tests dans le simulateur Toyota. Je pense qu’il est un athlète capable de faire des choses qui exténueraient la plupart d’entre nous. Je ne crois pas qu’il le ferait s’il ne pensait pas être capable de le faire au plus haut niveau."

partages
commentaires
Mercedes : Laisser les pilotes aller à fond ne changerait rien aux GP

Article précédent

Mercedes : Laisser les pilotes aller à fond ne changerait rien aux GP

Article suivant

Verstappen : Avec le moteur Mercedes, on ne nous aurait jamais revus

Verstappen : Avec le moteur Mercedes, on ne nous aurait jamais revus
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021