Rob Smedley : "Bottas, c'est le must !"

Lancer Valtteri Bottas en Formule 1 dès 2013 était clairement un pari risqué de la part de Williams

Lancer Valtteri Bottas en Formule 1 dès 2013 était clairement un pari risqué de la part de Williams. Fort d'un titre GP3 gagné lors d'une saison 2011 assez aléatoire où les dix premières courses ont été remportées par dix pilotes différents, Bottas a fait ses débuts dans la catégorie reine du sport automobile sans passer par la case GP2 ni Formule Renault 3.5.

Certes, le Finlandais avait passé la saison 2012 à faire des séances d'essais libres, quinze au total, mais certains observateurs se demandaient s'il n'allait pas, justement, être un peu rouillé pour son retour en course.

Difficile de nier que Bottas, malgré ces handicaps, a dépassé les attentes mises en lui. L'an dernier, débutant en Formule 1, il s'est particulièrement mis en valeur face à Pastor Maldonado et a signé le meilleur résultat de l'année avec sa 8e place à Austin. En ce début de saison 2014, Bottas confirme et donne du fil à retordre à son nouveau coéquipier Felipe Massa... au point de s'attirer les louanges de Rob Smedley, ingénieur de course de Massa de 2006 à 2013 et nouveau venu chez Williams !

"Lui, c'est le must, il n'y a pas de doute là-dessus", déclare Smedley. L'an dernier, c'était un garçon. Il est passé d'une voiture de Formule 3 [GP3 en réalité, ndlr] à une voiture de Formule 1, et on peut dire qu'il a écrasé son coéquipier, et faire ça, c'est véritablement impressionnant car on ne se rend pas toujours compte à quel point ces voitures sont difficiles à piloter.

L'ancien ingénieur Ferrari ne souligne pas seulement la rapidité du Finlandais, mais aussi sa maturité, apparemment étonnante pour un jeune homme de vingt-quatre ans.

Il a toujours été très clair qu'il était très, très rapide. Ce que je ne savais pas avant récemment, c'est qu'il était aussi mûr. Si on l'écoute parler, c'est comme écouter quelqu'un qui a dix ans d'expérience. Il est très calme dans son approche, très précis, et il sait exactement ce qu'il veut de la voiture. Nous avons de la chance de l'avoir, conclut le Britannique.

Après trois Grands Prix, Bottas compte dix-huit points au championnat, à comparer aux douze unités engrangées par Felipe Massa. Il faut toutefois relativiser ce résultat et rappeler l'abandon précoce du Brésilien à Melbourne. Quoi qu'il en soit, il sera intéressant de voir si Massa parviendra à prendre l'avantage sur son jeune loup de coéquipier... à moins que ce ne soit Bottas qui prenne le dessus !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa , Pastor Maldonado , Lance Williams , Valtteri Bottas
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités