Romain Grosjean : "Il faut respecter la piste"

Romain Grosjean s’est confié avant d’aborder la manche canadienne du F1 Circus 2012

Romain Grosjean s’est confié avant d’aborder la manche canadienne du F1 Circus 2012. Le Français est notamment revenu sur les divers challenges de la piste de Montréal.

“Il faut respecter la piste”, affirme d’emblée le pilote Lotus. “J’ai marché sur la piste et j’ai vraiment apprécié, honnêtement. J’aime la conception, les virages… Ce sera intéressant et je suis sûr qu’on peut avoir un bon week-end. On va faire les choses étape par étape, en progressant petit-à-petit en essais et arriver à un niveau adéquat pour faire une bonne qualification.”

Alors qu’il aborde une piste où il n’a jamais roulé, Romain Grosjean ne veut cependant pas se brider quant à ses objectifs : “Si vous abordez un week-end avec comme objectif optimal une cinquième ou une sixième place, je ne pense pas qu’il s’agisse de la bonne approche. Vous voulez toujours tirer le meilleur de toute situation. Ce serait mentir que de dire l’inverse. Vous pouvez le faire, mais après vous devez être réaliste et envisager ce que vous pouvez faire”, déclare Grosjean.

Interrogé sur le comportement de sa Lotus sur le circuit Gilles Villeneuve, le protégé d’Eric Boullier préfère attendre avant de donner un jugement définitif : “Honnêtement, c’est difficile à dire. Nous n’avons pas rencontré de piste de ce type jusqu’alors. Je suis confiant quant à la capacité de l’équipe, à la qualité de notre réglage de voiture de base, et à nos possibilités de progression à partir de ce standard pour en tirer le meilleur possible.”

Le pilote Lotus ne semble pas affecté par les prétendus effets de la température sur sa monture. “Pour l’heure, ça va. Les prévisions pour samedi et dimanches conviennent”, indique Romain Grosjean. “Toutes les équipes apprennent en même temps tout au long de la saison. Par rapport aux différentes pistes et températures, nous avons été plutôt réguliers. En Chine, il faisait froid et nous n’étions pas trop mal, au Bahreïn, il faisait très chaud et nous avons réalisé de très bons résultats, en Australie, j’étais pas trop mal et le rythme de course de Kimi semblait plutôt bon.”

Que manque-t-il à la Lotus alors pour franchir le dernier pas vers la victoire ? Romain Grosjean situe la réponse au samedi : “Je pense que nous avons une voiture constante, nous n’avons pas encore atteint le pic de performance en qualifications, mais je pense que cela se produira avant la fin de la saison.”

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve , Romain Grosjean
Type d'article Actualités