Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent

Une certaine pointe de vitesse mais un manque d'adaptabilité : tel est le bilan que Romain Grosjean tire de ses compétences, alors qu'approche probablement la fin de sa carrière en Formule 1.

Grosjean n'a "jamais été assez conscient" de son talent

Romain Grosjean est un pilote rapide, il est difficile de le nier. Champion de Formule Renault, de F3 Euro Series, de GP2 et d'Auto GP, Grosjean a par la suite démontré sa vélocité en Formule 1, où il n'a été battu en qualifications sur une saison complète (ou presque) que par deux coéquipiers : Kimi Räikkönen en 2013 et Kevin Magnussen en 2019. Il a ainsi pris l'avantage sur Räikkönen en 2012, Pastor Maldonado en 2014 et 2015, Esteban Gutiérrez en 2016 et Magnussen en 2017 et 2018.

Lire aussi :

En course, Grosjean a la réputation d'être capable du meilleur comme du pire, avec des performances parfois remarquables, comme son podium au volant de la modeste Lotus au Grand Prix de Belgique 2015, dans une écurie au bord du gouffre, ou encore ses multiples arrivées dans le top 6 pour Haas. Cela le laisse imaginer ce dont il serait capable avec une monoplace capable de jouer la victoire.

"C'est le revers de la médaille de mes qualités : je suis capable d'aller chercher des choses extraordinaires, et je tends toujours vers cette perfection que j'aime tant, et à certains moments, ce n'est pas possible. À certains moments, ça ne passe pas, la voiture n'est pas capable de le faire", analyse Grosjean, qui multipliait jadis les podiums lorsque sa Lotus était l'une des quatre meilleures monoplaces du plateau.

"Je pense que comme on l'a vu en 2013, si j'avais eu une bonne voiture plus longtemps dans ma carrière, une voiture capable de faire des bonnes choses – une Red Bull, une Mercedes… – je pense que ça aurait été très différent. Tu peux vraiment faire ce que tu as envie de faire et tu n'es pas limité complètement par le matériel qui n'est pas capable de faire de ce que tu sais être possible de faire. Ça n'a pas été ma meilleure force de m'adapter. Je pense qu'aujourd'hui, ça y est, je sais m'adapter."

Romain Grosjean, Haas F1

Lorsqu'il lui est demandé comment il perçoit sa vitesse de pointe, Grosjean répond : "Honnêtement, je ne sais pas. Je n'en ai peut-être jamais été assez conscient, du fait que j'étais capable d'aller très vite et d'être un des meilleurs. Cela a peut-être été une de mes faiblesses. Je ne sais pas, c'est assez naturel, c'est ça qui est marrant. C'est assez naturel de pousser la voiture et de comprendre comment elle peut aller vite."

D'où un certain désenchantement vis-à-vis de sa situation actuelle. "Comme je l'ai dit, sur cinq ans chez Haas, pendant cinq ans on a une voiture qui n'a pas été idéale pour moi en termes de caractéristiques. Elle a toujours eu la même base. Après, cette année, je pense que c'est la pire, mais j'ai su un petit peu m'adapter et trouver les clés au problème. C'est vrai qu'il me manque un peu d'avoir une voiture qui est un peu plus naturelle pour moi, de moins me poser de questions sur un tour de qualifs et d'aller chercher ce que je pense être capable d'aller chercher, un peu de temps au tour, si la voiture est capable de me donner ce dont j'ai besoin. Ça n'a pas été le cas sur toutes les dernières années", conclut Grosjean avec une pointe de déception.

partages
commentaires
Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"

Article précédent

Gel des moteurs exigé par Red Bull : la FIA ne cèdera pas au "chantage"

Article suivant

Button : Alonso va revenir "avec beaucoup plus de respect"

Button : Alonso va revenir "avec beaucoup plus de respect"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Équipes Haas F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021