Romain Grosjean, un an après la suspension italienne

Ecarté du Grand Prix d’Italie 2012 suite à un gros accrochage au départ de l’épreuve précédente, en Belgique, Romain Grosjean apprenait une rude leçon l’an dernier à la même époque

Ecarté du Grand Prix d’Italie 2012 suite à un gros accrochage au départ de l’épreuve précédente, en Belgique, Romain Grosjean apprenait une rude leçon l’an dernier à la même époque.

Revenu avec modestie et prudence alors que de nombreux rivaux tonnaient contre lui, le pilote Lotus avait par la suite marqué 6 points pour son retour, à Singapour, en se sachant dans le viseur de tous. L’intérim italien avait alors été assumé par Jérôme d’Ambrosio, tandis que le Franco-Suisse rongeait son frein et exprimait sa frustration.

Quand la course est toute votre vie, ne pas être autorisé à participer à une épreuve est la pire expérience à vivre”, expliquait alors Grosjean, espérant que l’expérience ferait de lui un meilleur pilote.

“Je respecte le verdict des commissaires. J’avais pris un bon départ, même si j’ai été perturbé par le départ anticipé de Pastor [Maldonado],, comme tout le monde devant, je pense. J’arrivais sur le premier virage quand l’arrière de ma voiture est entré en contact avec l’avant de celle de Lewis [Hamilton]. Honnêtement, je pensais être devant lui et qu’il y avait assez de place pour deux voitures. Je n’ai pas essayé délibérément de le coincer ni quoi que ce soit d’autre. Je tiens à présenter mes excuses aux pilotes qui ont été touchés et à leurs fans. Tout ce que je peux dire c’est qu’aujourd’hui commence un processus qui fera de moi un meilleur pilote”.

Grosjean acheva la saison dans l’ombre de son coéquipier, inscrivant 14 points sur les 6 dernières manches de la saison. Pendant ce temps, Räikkönen signait la première victoire de l’équipe d’Enstone sous son identité Lotus et concluait le championnat pilote au troisième rang pour son retour en F1. Prolongé d'une saison supplémentaire très tardivement durant l'hiver, le protégé d'Eric Boullier a senti le couperet passer près.

Comptant 76 points au championnat après 11 GP, Grosjean apparaît cette fois au même stade de la saison crédité de 53 unités, à la huitième place provisoire du championnat.

Après un début de saison lors duquel la familiarisation avec un châssis réticent fit perdre de nombreuses opportunités en dépit d'un gros rythme affiché lors des essais hivernaux, Grosjean a traversé une période creuse de 4 GP sans points entre l’Espagne et la Grande-Bretagne, avant de se reprendre de la plus belle des manières en signant un podium en Allemagne et en se montrant de nouveau une réelle menace pour Red Bull en Hongrie (avant de recevoir une pénalité). Comme Räikkönen, celui qui est depuis cet été un jeune père doit encore poser sa signature sur un contrat pour la saison prochaine.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean
Type d'article Actualités