Ron Dennis - "Chez McLaren, Hamilton n'agirait pas ainsi"

partages
commentaires
Ron Dennis -
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
27 nov. 2015 à 09:17

On sait que Lewis Hamilton a grandi dans l’environnement de l’écurie McLaren sous la gouverne de l’implacable Ron Dennis. Mais à la fin de la saison 2012, Hamilton a décidé de rompre ses liens avec Dennis afin de rejoindre Mercedes.

Ron Dennis, McLaren
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors de la Conférence de presse de la FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec des fans

Depuis son arrivée dans l’équipe allemande, Lewis Hamilton a complètement changé son style de vie. Ron Dennis, son ancien patron et mentor qui a pris le jeune Britannique de 13 ans sous son aile à ses débuts, affirme qu’il ne lui aurait jamais permis d’agir de cette façon s’il était resté chez McLaren.

La semaine qui a suivi son troisième sacre mondial fut passablement perturbée pour Hamilton. Il a fait une grande fête, s’est rendu au Royaume-Uni pour célébrer l’anniversaire de sa mère, puis a été victime d’un accident de la circulation dans les rues de Monaco au volant de sa Pagani Zonda.

Hamilton est arrivé au Brésil en mauvaise condition il y a de cela deux semaines, “le résultat d’avoir trop fêté et de ne pas avoir beaucoup dormi en une semaine et demi”, a-t-il avoué.

S’il était resté chez McLaren, il n’aurait jamais agi de cette façon, car je l’en aurait empêché”, affirme Ron Dennis au journal britannique The Guardian. “Il s’est débarrassé d’un boulet qu’il ne voulait pas traîner”.

Dennis avance l’hypothèse que sa volonté et sa détermination à courir très tôt dans sa jeunesse se reflètent négativement dans sa personnalité.

Je le regarde avec des sentiments ambigus. Ce fut une expérience intéressante pour tout le monde. Cela ne s’est pas toujours parfaitement déroulé harmonieusement, et je n’approuve pas tout ce qu’il fait ou dit”, affirme Dennis, qui considère avoir parfois joué le rôle de “père de substitution” pour Lewis Hamilton.

Mais les grands athlètes sont des géants à cause des sacrifices qu’ils s'imposent. Et parfois, ces sacrifices sont si bien imprégnés dans leur développement qu’ils ne possèdent pas les comportements sociaux, la socialisation ou les attitudes qu’on aimerait voir chez eux”, termine Ron Dennis.

Prochain article Formule 1
L'annonce de Red Bull dépendante de la vision globale de Renault

Article précédent

L'annonce de Red Bull dépendante de la vision globale de Renault

Article suivant

Fong en test avec Sauber pour un objectif précis

Fong en test avec Sauber pour un objectif précis

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes , McLaren
Auteur Pablo Elizalde
Type d'article Actualités