Ron Dennis - Honda sait quoi faire pour remonter la pente

L’écurie McLaren est confiante d’avoir effectué une avancée dans sa tentative de convaincre Honda d’effectuer les changements requis afin d’améliorer ses performances en Formule 1.

Même si le manque flagrant de vitesse de pointe de la McLaren-Honda a encore une fois été visible lors du Grand Prix du Japon à Suzuka, Ron Dennis affirme qu’il sent un vent d’optimisme souffler sur le partenariat à long terme.

Cette nouvelle survient après une succession de réunions qu’il a tenue avec des hauts dirigeants de Honda à Tokyo, et d’autres meetings qui ont eu lieu entre les dirigeants de McLaren et de Honda à Suzuka.

J’étais à Tokyo durant plusieurs jours avant la course”, a révélé Ron Dennis avant le Grand Prix du Japon. “Je crois que le temps que j’ai passé là-bas a été constructif, et que les autres discussions qui se sont déroulées durant le week-end ont été extrêmement positives”.

Il faut s’unir pour construire des relations et réaliser des choses en commun, et non pas faire les choses indépendamment l’un de l’autre. Il faut de la transparence, et trouver des solutions ensemble. Je ne vois rien de positif à effectuer des critiques en public”.

Interrogé pour savoir s’il est confiant de voir Honda comprendre ce qui doit être fait, Dennis répond : “Je ne crois pas qu'il y ait le moindre doute à ce sujet. Chaque niveau de l’entreprise connaît le défi de la F1, et chacun sait exactement où nous en sommes”.

Développement accéléré

Honda prévoit donc effectuer des modifications de l’architecture de son unité de puissance après avoir compris que certaines solutions adoptées à la base n’étaient pas bien adaptées. Dennis est parfaitement conscient que le gain de performance demandera du temps. Il s’empresse d'ajouter que les récents soucis de fiabilité sont une conséquence du rythme effréné de développement imposé par l’écurie afin d’extraire le maximum de puissance.

Les gens croient, à tort, que chaque modification apportée au moteur coûte un jeton de développement. Ce n’est pas du tout le cas”, explique-t-il. “En fait, vous développez vos moteurs comme vous le désirez. Vous avez une liberté totale loin des circuits et il n’y a aucune limite sur le nombre de moteurs sur lesquels vous travaillez. Ce n’est que lorsque vous obtenez un gain significatif que vous devez faire valider cette modification à l’aide de jetons."

“En théorie et dans un monde parfait, cela devrait arriver toutes les quatre courses. Mais nous avons essayé de progresser un peu plus rapidement, et cela a altéré la fiabilité et a rendu notre développement un peu plus arduAu final, oui, cette décision peut avoir des conséquences douloureuses, mais elle représente le chemin le plus direct entre où nous sommes et là où nous devons être”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags avenir, honda, moteur, saison 2016, unité de puissance