Ron Dennis - McLaren paie encore ses erreurs de 2013

partages
commentaires
Ron Dennis - McLaren paie encore ses erreurs de 2013
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: René Fagnan
16 déc. 2015 à 09:00

Ron Dennis, président du McLaren Group, affirme que son écurie de Formule 1 paie encore pour des erreurs commises au début de l’année 2013.

Takahiro Hachigo, CEO de Honda et Ron Dennis, Président Exécutif de McLaren sur la grille
Ron Dennis et Jenson Button, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren avec Ron Dennis, président exécutif de McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-30
Jenson Button, McLaren Honda
Sergio Pérez, McLaren MP4-28 et Jenson Button, McLaren MP4-28
Jenson Button, McLaren
Sergio Pérez, McLaren MP4-28
Sergio Pérez, McLaren MP4-28

Les trois dernières saisons de McLaren, deux avec Mercedes et la dernière avec Honda, n’ont pas été couronnées de succès. Tout laisse croire que la prestigieuse écurie britannique est sur le déclin.

Ron Dennis pense que cette perception de la réalité a été accentuée par des erreurs stratégiques commises il y a de cela plus de trois ans. Il note qu’après avoir connu une bonne saison 2012, l’équipe technique a décidé de concevoir une toute nouvelle monoplace, ce qui fut une erreur. Puis, elle en a commise une seconde en ne retirant pas cette voiture immédiatement de la compétition.

Réfléchissant aux erreurs commises, Dennis admet ne pas pouvoir isoler un seul facteur déclenchant. “Vous devez comprendre que cela résulte de la combinaison de plusieurs facteurs et non pas d’un seul”, affirme-t-il.

McLaren n’a pas vraiment connu une bonne saison en 2015, ni en 2014. Mais vous oubliez vite la domination que nous avons exercée sur la F1 avant cela. Il arrive parfois que votre compas technique pointe dans la mauvaise direction. Vous empruntez le mauvais chemin aérodynamique, et vous êtes cuit. Si vous construisez une voiture basée sur des faiblesses fondamentales, il devient extrêmement difficile de la développer.

Nous avons dominé la saison 2012. Nous avons couru à Abu Dhabi et étions encore de loin les plus rapides. Puisque le règlement technique ne changeait pas, nous avons commis une erreur en décidant de produire une toute nouvelle voiture pour 2013. Nous en avons commis une seconde en continuant à courir avec cette voiture au lieu de revenir à celle de 2012 dès le premier Grand Prix. C’est à ce moment que l’équipe a commis une faute.

Nous aurions dû revenir à la voiture 2012, et poursuivre son développement. Nous n’aurions pas été perdus. Nous n’aurions pas tenté de développer une voiture qui était fondamentalement mauvaise”.

Cette McLaren MP4-28 de 2013 était handicapée par un problème aérodynamique fondamental. Après avoir sérieusement considéré revenir à la voiture 2012, l’équipe britannique a préféré poursuivre la saison avec une monoplace en manque de performance. McLaren n’a pas gagné une seule course de la saison 2013, pas plus que lors des deux années suivantes. 

Le retour de Honda

La saison 2015 a été l’une des plus décevantes de l’histoire de McLaren. Malgré cela, Ron Dennis reste convaincu que ce partenariat avec Honda était essentiel pour assurer le succès à long terme de son écurie.

Ce fut une saison difficile, mais je ne dirais pas qu’elle fut horrible”, affirme Dennis. “Nous avons tous la conviction inébranlable que pour remporter le Championnat du Monde, il faut être soutenu à 100% et être l’écurie officielle de l'un des quatre motoristes."

“Nous sommes extrêmement chanceux de profiter de l’implication indiscutable de Honda. La saison 2015 fut un réel défi. Je ne veux pas leur faire porter la responsabilité [à Honda], car nous ne formons qu’une seule équipe. Toutefois, nous analysons chaque détail de cette saison.

Nous savons où nous nous situons, et avons confiance des progrès que nous allons effectuer d’ici le début de la saison prochaine. Nous acceptons la critique, et travaillons encore plus fort. Nous allons dans la bonne direction. Les données provenant des bancs d’essais au Japon et de la soufflerie ici le démontrent. Nous sommes très concentrés sur notre objectif de ne rien promettre, mais de livrer la marchandise.

Prochain article Formule 1
Wolff - Très difficile de trouver un baquet à Wehrlein

Article précédent

Wolff - Très difficile de trouver un baquet à Wehrlein

Article suivant

Aston Martin reporte la décision de son implication en F1

Aston Martin reporte la décision de son implication en F1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités