Rosberg attaque son weekend avec confiance; Hamilton détendu

Peu de conclusions à tirer de cette première journée d'Essais Libres à Mexico, si ce n'est que la piste est une vraie patinoire!

Rosberg attaque son weekend avec confiance; Hamilton détendu
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W0, devant Valtteri Bottas, Williams FW37
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team

Respectivement premier et quatrième des Essais Libres 2 du Grand Prix du Mexique avec une séparation de 0’430s, Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont vite compris que les chronos ne signifieraient rien lors de cette seconde séance, perturbée par plusieurs accidents (Bottas et Verstappen) ainsi que de nombreuses figures libres liées au caractère glissant de l’asphalte, puis à l’entrée en jeu de la pluie, une fois encore !

Dès lors, il s’agissait avant tout de comprendre le comportement de l’auto sur un tracé que les pilotes découvrent encore, et où les limites sont difficiles à cerner.

"C'était un défi pour tout le monde, mais c'était fun", commente avec le sourire le Triple Champion du Monde, en dépit de son 11ème chrono en EL2. L’Anglais, que l'on a vu s'essayer au catch mexicain jeudi, est cependant bien loin de se relâcher et dispose toujours d’autant de motivation qu’à Austin, où il a collecté le titre. "Cela ne change rien du tout", balaie-t-il d'un revers de la main.

Auteur de la référence cet après-midi, Rosberg se satisfait d’avoir évité les pièces de la piste.

"C'est génial d'apprendre un nouveau circuit", commente l'Allemand. "Ils ont fait du bon travail, cela me rappelle mon enfance car c'est comme un circuit de karting avec des virages serrés. C'était une bonne journée pour moi; ça commence bien".

Le stadium offrant un enchainement de virages en contrebas d’une marée de spectateurs déployés dans les tribunes est déjà un classique. Le lieu offre un point de vue spectaculaire pour les spectateurs, mais la scène est également intimidante pour les pilotes.

"Je n'y ai prêté attention qu'en rentrant au stand, c'est un sentiment incroyable car tout le monde est là et nous acclame".

Contrairement à Vettel, Rosberg ne fait pas une obsession de l’obtention de la seconde place du Championnat du Monde des Pilotes, estimant que son objectif unique de cette saison est parti en fumée lorsque son équipier a remporté la couronne mondiale avec la même auto.

"Ce n'est pas ma motivation : ma motivation est de battre le gars à côté de moi", lâche celui qui aura tout de même à cœur de signer la victoire ce weekend.

partages
commentaires
Bottas - Une perte de contrôle "soudaine" et "étrange"

Article précédent

Bottas - Une perte de contrôle "soudaine" et "étrange"

Article suivant

Ricciardo - Nous perdons tout dans la ligne droite

Ricciardo - Nous perdons tout dans la ligne droite
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021