Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Rosberg juge la consigne de Ferrari à Leclerc "très dure"

partages
commentaires
Rosberg juge la consigne de Ferrari à Leclerc "très dure"
Par :
15 avr. 2019 à 17:15

La Scuderia Ferrari a-t-elle eu raison d'imposer à Charles Leclerc de laisser passer son coéquipier Sebastian Vettel au début du Grand Prix de Chine ? Nico Rosberg en doute fort.

Les consignes d'équipe chez Ferrari sont un sujet brûlant depuis le début de la saison, et pour cause : Charles Leclerc y a été sujet lors de chacun des trois premiers Grands Prix de l'année. À Shanghai, les SF90 monopolisaient la deuxième ligne de la grille de départ, mais Sebastian Vettel s'est fait voler la vedette par son jeune coéquipier à l'extinction des feux.

Lire aussi :

Le quadruple Champion du monde est toutefois resté très proche lors des dix premiers tours avant que Ferrari n'intime l'ordre à Leclerc de laisser passer son chef de file – décision qui a engendré des conséquences stratégiques reléguant le Monégasque au cinquième rang face à un Max Verstappen prêt à saisir la moindre opportunité.

"C'était dur", juge Nico Rosberg au sujet de cette consigne, dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube. "J'imagine que [Leclerc] va devoir composer avec ça. Ils l'ont prévenu qu'il allait parfois être un peu numéro 2 pour l'instant. Mais j'ai trouvé ça très dur. Laissez-lui au moins un peu de temps pour montrer qu'il peut aller plus vite."

"Or, eux disaient 'va plus vite ou laisse-le passer', et je crois qu'ils ne lui ont même pas laissé un tour avant d'ajouter 'laisse-le passer'. Pourquoi pas, mais après, Vettel n'était pas capable d'aller bien plus vite. Il était un ou deux dixièmes plus rapide. Ça ne suffisait pas. Ça a complètement foutu en l'air la course de Leclerc, parce qu'il s'est fait doubler par Verstappen à cause de la stratégie. Ce n'est pas génial, la manière dont ils ont géré ça."

Les trois premiers Grands Prix de la saison se sont achevés par un doublé Mercedes, alors que les deux pilotes Ferrari sont justement devancés par Max Verstappen au classement général. Or, la Scuderia partait favorite pour être à nouveau la principale rivale des Flèches d'Argent en 2019.

"J'espère vraiment que Ferrari va monter en puissance. On veut voir de l'action, on veut voir des batailles serrées comme à Bahreïn. Espérons donc qu'ils rebondissent très vite", conclut Rosberg, qui a été Champion du monde avec Mercedes en 2016.

Article suivant
Le double arrêt de Mercedes a inquiété Bottas

Article précédent

Le double arrêt de Mercedes a inquiété Bottas

Article suivant

Consignes chez Ferrari : Vettel lassé par le "mauvais journalisme"

Consignes chez Ferrari : Vettel lassé par le "mauvais journalisme"
Charger les commentaires