Rosberg craint la dégradation des pneus à Montréal

J

J. D., Montréal - Réputé pour être l'un des circuits les plus difficiles de la saison pour les mécaniques, Montréal apporte souvent son lot de surprises. Pour Nico Rosberg, l'édition 2013 du Grand Prix du Canada pourrait une nouvelle fois être une histoire de pneumatiques.

À Monaco, Mercedes a su mettre ses problèmes de gestion des pneumatiques de côté pour remporter sa première victoire de la saison, mais à Montréal, les caractéristiques du circuit Gilles Villeneuve pourraient changer la donne.

"Les pneus seront sûrement l'élément clef du week-end ici à Montréal", explique Nico Rosberg. "Une nouvelle fois, nous aurons les pneus supertendres et cela peut poser problème."

"Les pneus seront sûrement l'élément qui décidera qui gagnera la course. La pluie est annoncée pour le début du week-end, et je pense qu'une course sur le mouillé pourrait nous être bénéfique. Depuis le début de la saison, notre voiture a démontré qu'elle se comportait bien dans ces conditions, donc ce pourrait être une bonne chose pour nous."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Gilles Villeneuve , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités