Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes

Le Champion 2016 de F1 Nico Rosberg prévient : le possible départ du directeur exécutif de Mercedes, Toto Wolff, pourrait faire prendre "une mauvaise tournure" à l'écurie Mercedes.

Rosberg : Un départ de Wolff pourrait entraîner la chute de Mercedes

Après avoir été titré en 2016 et avoir pris une retraite surprise, Nico Rosberg est devenu un observateur attentif de la F1, souvent présent sur les différentes épreuves. Lors du Grand Prix de l'Eifel, il officiait comme consultant pour la chaîne britannique Sky Sports et a livré son opinion sur l'avenir à court terme de son ancienne écurie Mercedes, et notamment sur le sort pas encore fixé de Toto Wolff et Lewis Hamilton.

Lire aussi :

Ces derniers mois, le directeur exécutif autrichien a fait part de son interrogation sur le rôle qu'il souhaiterait occuper au terme de son contrat actuel, qui arrive à échéance en fin d'année. Même s'il affirme ne pas vouloir quitter le constructeur, il pourrait délaisser son poste actuel ou une partie des contraintes qu'il impose, comme le fait d'avoir à se rendre sur chaque GP. Le futur de Hamilton a souvent été lié, par l'intéressé lui-même, à celui de Wolff, même si les deux hommes ont récemment assuré que les deux choses n'étaient pas connectées.

Pour Rosberg, la décision de Wolff aura bien un effet sur la réflexion de Hamilton en raison des répercussions qu'elle pourrait avoir du côté de Brackley et Brixworth. "Je pense que ça compte, car Lewis est vraiment convaincu de Toto est partie intégrante du succès de cette équipe, ce qui est vrai parce que c'est absolument le cas. Et il n'est pas garanti, si Toto part et qu'un nouveau leader arrive, que la stabilité demeure."

"Et également, si Toto s'en va, il pourrait potentiellement y avoir une spirale négative, et beaucoup des gens qui sont aux responsabilités pourraient se dire : 'OK, c'est la fin d'une ère, Toto s'en va, j'aimais travailler avec lui, il est temps de passer à quelque chose d'autre'. Et ça pourrait vraiment prendre une mauvaise tournure pour l'écurie."

Lire aussi :

En août dernier, Hamilton déclarait : "Ce qu'il faut retenir, c'est qu'il s'agit d'une équipe composée de beaucoup de personnes. Il y a près de 2000 personnes dans l'équipe, ou quelque chose comme ça. Ce n'est pas seulement une personne, un individu. Donc oui, cela ne déterminera pas si je reste ou non. J'ai participé à la croissance de cette équipe et j'ai grandi avec cette évolution. La force est là, partout, donc comme je l'ai dit, il ne s'agit pas d'une seule personne."

Quant au futur choix de Wolff : "Je pense que chacun doit faire ce qui est le mieux pour lui. Ce qui est le mieux pour sa carrière et son bonheur, au bout du compte. Je pense que c'est intelligent. Je pense que tout le monde doit s'asseoir, prendre un moment et évaluer ce qu'il veut faire pour aller de l'avant, si cela leur convient, à eux et à leur famille, ainsi que leurs rêves d'avenir."

"Nous avons déjà fait tant de choses ensemble pendant cette période. J'espère qu'il restera, parce que c'est sympa de travailler avec lui, de négocier avec lui et d'avoir des hauts et des bas. Je suis donc vraiment reconnaissant envers Toto et je le soutiendrai pleinement dans tout ce qu'il décidera de faire."

partages
commentaires

Voir aussi :

Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull

Article précédent

Pourquoi Mercedes a changé d'avis sur la motorisation de Red Bull

Article suivant

Enfin le bon timing dans la carrière d'Alonso ?

Enfin le bon timing dans la carrière d'Alonso ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021